37ème édition Jazz à Vienne :

Ce qu'il s'est passé le mardi 11 juillet 2017

 

 

f-robin-110x110 Le croquis et la chronique de François Robin

Deluxe & le Postmodern Jukebox. Vivante estrade

170711-post-modern-juke-box-fr-600x421

Théâtre antique de Vienne. Echange de sms à 19h49, 11 juillet.

Elle:       C'est quoi, ce truc au milieu du crash-barrière ?

Moi:      Proscenium

Elle:     Mais encore?

Moi:      Pour que les stars avancent dans le public sans quitter la scène

Elle:      Aaahh...merci

Moi:      Service 😉

Voir la suite . . .

 

Voir le blog de François Robin

trait-gris-fonce-600x10

daniel-peyreplane-110x110 Du coin de l'œil de Daniel Peyreplane

 

170712-jardin de si belle-2456


trait-gris-fonce-600x10

Sur la scène de Cybèle

Académie de Jazz à Vienne : Les danseurs de l'Atelier Jazz-danse de Raza Hammadi et le Hichem Khalfa Quartet

170711-01-academie-jazz-danse-cybele-17237-600x267



"Ma compagnie du Ballet Jazz Art a le même âge que le festival Jazz à Vienne. Danse et jazz se sont un peu oubliés : actuellement cette danse académique s'accompagne d'autres types de musiques. C'est la première année où la représentation de fin de stage se joue avec des musiciens.
La danse jazz est une danse libre, elle n'a pas vraiment de carcan, elle ressemble à sa musique. Elle a une complète liberté pour s'exprimer en diverses couleurs."
souligne l'assistant de Matt Mattox : le chorégraphe Raza Hammadi. "La danse est une écriture silencieuse dans l'espace. Les musiciens apprennent à lire les mouvements. Je leur ai proposé la structure dans le silence, comme si je leur donnais une partition. Ils ont eu la liberté d'écrire la coloration en live."

ingres-250x336Le danseur Enguerrand Dudragne provoque l'expression de la fluidité des lignes : "Dans le silence, nous dansons devant les musiciens. La danse amène la musique."

Le danseur Julien Klopfenstein actuellement en deuxième année au Conservatoire National de Lyon provoque l'expression de la souplesse et de la technicité des lignes.

Le duo des deux danseurs est un trait dénué d'ombres, dans l'espace les lignes de tension tracent la forme du mouvement. Sur les contours apparaît la musique du quartet : Hichem Khalfa à la trompette, Rémi-Jean LeBlanc à la basse, Jérôme Beaulieu au clavier, Dave Croteau à la batterie. Les musiciens posent des touches de couleurs et créent les équilibres de l'ombre. Dave estompe la toile d'une main sûre, sans compromis.

"On allait dans l'inconnu..." dit Hichem.

L'improvisation des musiciens et les mouvements des danseurs*, les touches de couleurs et les traces de lignes créent la victoire de l'expression visuelle à la manière de celui qui transgressa les codes de l'esthétique romantique : Jean-Auguste Dominique Ingres.

Nous avons voulu en savoir un peu plus sur le quartet : interview de Hichem Khalfa : "J'ai enregistré un album il y a deux ans, avec un quintet dont Jérôme Beaulieu au piano faisait partie. Que faire après ? Changer de direction ou continuer ? J'ai choisi de créer un son différent, tout en conservant le même type d'écriture. Plus de sax, de piano ni de contrebasse mais une basse électrique et un clavier. Le bassiste Rémi-Jean LeBlanc remplace pour la tournée Jonathan Arseneau, Dave et Jérôme m'ont donné son contact. On ne s'était jamais vu avant notre premier concert au festival de jazz à Montréal.
Mon père, Rabah Khalfa est percussionniste. J'ai reçu une formation de trompette classique à Argenteuil puis Genève (Haute école de musique). Je n'arrivais pas à m'exprimer aussi bien dans le classique que dans le jazz. Alors j'ai réussi un concours à New York : "The New School of Jazz and Contemporary Music". La réalité c'était le prix : 120 000 dollars l'inscription à l'école, 200 000 dollars pour vivre. Alors je suis parti pour l'inconnu, Montréal ça sonnait bien et c'était à six heures de bus de New York, je me suis inscrit à l'université et j'ai commencé à tourner, à enregistrer... Actuellement un de mes projets principaux est un band funk de huit musiciens : The Brooks dont le bassiste Alex Lapointe est le leader."

Espérons que nous pourrons bientôt le découvrir en live...
 
* : Laureline Andeï (assistante de Raza Hammadi), Alexandra Quénard (danseuse professionnelle), Nadia Delpont (artiste), Anaïs Couquet (danseuse professionnelle), Ariane Dubus, Nassima Ziouani.

Valérie Lagarde & photos Jazz-Rhone-Alpes.com


trait-gris-300x11

Devon Youth Jazz Orchestra

170711-02-devon-youth-azz-orchestra-cybele-17257-600x201

Abondance de bien ne nuit pas alors le Devon Youth Jazz Orchestra (DYJO) se l'est appliqué et présente pas moins de  deux big bands de jeunes à 16h00 et 17h30, avec chacun son chef, respectivement Brian Moore et Graham Hutton. Deux jolies machines brillantes et rutilantes à souhait dans un exercice très classique de répertoire de grande formation.

Pascal Derathé & photos Jazz-Rhone-Alpes.com

trait-gris-300x11

Sweethearts

170711-04-sweethearts-cybele-17261-600x203

Une sorte de tornade féminine s'est abattue sur la scène de Cybèle qui décidément en aura vu cette année.
Sweethearts, est un groupe exclusivement féminin composé d'une trentaine de jeunes musiciennes et chanteuses. Il est basé à Geelong au sud ouest de Melbourne (Australie).

Après tous ces kilomètres elles voulaient nous en mettre plein la vue. On y a eu droit ! Un set déchainé de soul "maison" avec chorus à fond et chorégraphies "à l'américaine".

Autant dire que le public était "chaud bouillant".

Pascal Derathé & photos Jazz-Rhone-Alpes.com

 

trait-gris-300x11

Jam session in Jazz à Vienne by Buffet Crampon

170711-05-jam-session-buffet-crampon-cybele-17312-600x229

Si vous vouliez voir et entendre Karl Jannuska, Cédric Henriot, Alex Terrier ou encore Benjamin Guyot ce n'était pas au Théâtre Antique qu'il fallait aller, mais bien à Cybèle.

A l'instar des VandoJams, la célèbre marque de clarinettes Buffet-Crampon (qui fabrique aussi d'autres instruments à vent, mais ça se sait moins) a piloté la jam de ce soir au Kiosque. Les quatre cadors cités plus haut ont entamé les débats et ont ensuite ouvert la jam.

Tous les jeunes de l'Académie de Jazz à Vienne ont essayé de jouer mais le temps était compté alors il y a eu quelques frustrés. La prochaine fois il faudra peut-être prévoir plus de temps, surtout que le spectacle était des plus plaisants.

Pascal Derathé & photos Jazz-Rhone-Alpes.com

trait-gris-300x11

Quartet Saint-Georges

170711-06-saint-georges-quartet-cybele-17362-600x226

Jazz à Vienne fait de la place à un club lyonnais et invite le Jazz Club Saint-Georges. Depuis sa batterie Roger Boghossian pilote son quartet composé de Liva Rakotoarison au clavier, François Durier à la contrebasse et Sébastien Besset aux saxophones.
Les quatre nous offrent un joli set de jazz "classique" de belle facture. Comme le veut la tradition chacun a pris ses chorus.

Bilan : public et musiciens heureux de ce moment.

Pascal Derathé & photos Jazz-Rhone-Alpes.com  

trait-gris-fonce-600x10

Au Théâtre Antique en soirée

Scott Bradlee's postmodern Jukebox

170711-07-postmodern-juke-box-ta-17304-600x219

Véritable phénomène sur le net, le Post Modern Jukebox de Scott Bradlee collectionne les vues sur Youtube avec ses reprises vintage des plus grands succès pop de ces dernières années, de Taylor Swift à Justin Bieber.

Cette machine à tube passe tous ces hits à la machine à remonter le temps et les ressort remixés à la sauce swing pour une soirée digne d'un speak easy pendant la prohibition.

Depuis 2011, le pianiste Scott Bradlee joue les Marty McFly des temps modernes en envoyant les sept formations différentes du PMJ écumer les scènes du monde entier dans un show rétro à souhait. De très nombreux vocalistes forment la base du jukebox, pour la plupart recrutés dans les rangs d' "American Idol", la "Nouvelle Star" U.S..

Nos quatre choristes attitrés pour la soirée alterneront sur scène dans des reprises de Katy Perry, Justin Timberlake, Carly Ray Jepsen ou encore Meghan Trainor, emmenés par le MC du soir, LaVance Colley.

C'est dans l'esprit d'un épisode de "Glee" (série musicale pour ados qui a cartonné et contribué à remettre les arrangements vocaux au goût du jour il y a quelques années) que le public se laisse aller à quelques pas de danse en rythme avec le danseur de claquette.

Les vocalises de Vin Smith, véritable démonstration de tessiture dont les pop-stars américaines adorent abuser, hypnotisent littéralement le public qui semble apprécier la légèreté de cette ouverture pour le géant Deluxe qu'ils sont venus acclamer.

On regrettera quand même la présence de Scott Bradlee qui n'a pas gratifié Vienne de sa présence. On se contentera donc de le retrouver  dans la prochaine vidéo du PMJ, sur leur chaîne Youtube...

trait-gris-300x11

Vu à la pause

170711-DSC01243-verres-philippe-sassolas-600x400

Les verres en l'air

trait-gris-300x11

Deluxe

170711-08-deluxe-cartel-concerts-600x228
Extrait du document remis à la signature préalable des photographes accrédités pour le concert de Deluxe du 11/7/2017

Cartel Concerts, le nouveau tourneur, agent ou producteur de Deluxe ayant tenté de nous imposer des conditions aussi stupides qu'illégales pour disposer du "droit" de photographier le groupe, nous préférons nous priver et vous priver de nos hypothétiques photos et de la chronique du concert.

Nous désapprouvons fermement ces tentatives de holdup sur notre démarche de photographes de concert.

Pascal Derathé

trait-gris-fonce-600x10

Au JazzMix

Becca Stevens

170711-09-becca-stevens-jazzmix-17370-600x229

Becca Stevens fait partie de ces voix montantes de la scène jazz-folk. Après de nombreuses collaborations prestigieuses et deux albums avec le Becca Stevens Band, la chanteuse s'offre un nouvel opus en son nom propre. "Regina", co-produit notamment par Jacob Collier et Michael League (Snarky Puppy), qui a reçu un très bon accueil de la part du public.

Sa musique est à son image, fraiche et délicate, dans la lignée des ballades folks de Sarah McLachlan, avec des tonalités dont les accents celtiques rappellent parfois vaguement Sinead O'Connor.

Tantôt à la guitare et tantôt au ukulélé, Becca joue sur les harmonies et survole son répertoire pour une soirée tout en douceur pour finir la nuit sur une touche de calme après la tornade du Théâtre Antique.

Claire Jalmain & photos Jazz-Rhone-Alpes.com

trait-gris-fonce-600x10

trait-gris-fonce-600x10

La galerie de photos de Jazz-Rhone-Alpes.com

Les concerts du mardi 11 juillet 2017 à Vienne


L'Académie de Jazz à Vienne : Danse ; Devon Youth Jazz Orchestra I & II ; Sweethearts ; Jam session by Buffet Crampon ; Jazz Club Saint-Georges Quartet ; Scott Bradlee's Postmodern Juke-Box ; Becca Stevens

 

(Les photos publiées ici ne sont pas libres de droit et appartiennent à leurs auteurs qui seuls peuvent vous accorder un droit de reproduction. Si vous souhaitez en utiliser une ou plusieurs, prendre contact avec la rédaction de Jazz-Rhone-Alpes.com)

 

Archives

Choisissez un n° ou une date ci-dessous pour voir les pages précédentes


Mis en ligne par l'association Jazz-en-Rhone-Alpes