(26) DrômeCrest Jazz Vocal

13/07/2018 – Bloom à Grâne (Jazz au Village du Crest Jazz Vocal)

Féerie dans le Théâtre de verdure.

 

La Drôme attendait le retour de Bloom sur ses terres, en ce début d’été, après leur succès rencontré, en avril dernier, à Dieulefit. Chose faite, et même deux fois, avec un premier spectacle le samedi 13 juillet, au Théâtre de Verdure de Grâne.

Un bel écrin qu’avait choisi là l’équipe du Crest Jazz Vocal pour accueillir ce bijou de quintet, que les spectateurs ont retrouvé avec toujours autant de plaisir.

A chacun de ses concerts, Bloom communique à son public son entrain, son envie, sa passion. Et force est de constater que ça « matche » à chaque fois. A chaque fois on adhère, à chaque fois on regrette que la liste de programmation ne soit pas plus longue… et pourtant, dans ce cadre idyllique, Bloom a proposé dix-neuf morceaux, pour la plupart de nouvelles compositions.

Une halte de verdure drômoise bienvenue pour Bloom, qui, entre Paris et province, enchaîne les dates. Et quoi de plus naturel. Une performance qui se rajoute aux prestations que les musiciens proposent au travers de leurs autres formations, avec autant d’envie.

Côté scène, donc, les retrouvailles avec les voix chaudes de Laurence Ilous, de Mélina Tobiana et de Léa Castro, qui se sont connectées une fois de plus, auront été un moment de pur bonheur. Les automatismes sont là, et le liant que leurs trois voix développent au gré des morceaux se ressent dès les premières notes. Un cocktail d’énergie et de talent que les trois jeunes femmes se transmettent sur scène, avant de nous le faire partager « sur un plateau ».

Et derrière les filles, c’est toujours aussi costaud : Martin Guimbellot à la contrebasse, et Nils Wekstein sur ses percussions soulignent à merveille les circonvolutions vocales de leurs partenaires pour un ensemble ultra sensibilisant. Des frissons, Bloom sait en donner et, visiblement, sous toutes les latitudes.

Leur concert a permis, encore une fois, de démontrer leur talent. On n’assistait pas là à une naissance. Bloom a déjà grandi, et bien grandi. Ils ont envie de jouer à fond leur carte dans le monde du jazz vocal, et, dans leur concept, tiennent déjà la dragée haute à nombre de leurs pairs.

Le lendemain, 14 juillet, le quintet se produisait à Upie, toujours grâce au Crest Jazz Vocal. Mais on ne sort pas les mouchoirs, ensuite, pour autant : Bloom sera à nouveau en Drôme, le 23 novembre prochain. Info à suivre.

Ont collaboré à cette chronique :

X