(69) Rhône

20/10/2017 Carte blanche à Daniel Humair à l’Opéra de Lyon

Aussi investi dans la pratique exigeante des musiques improvisées que dans celle de l’expression artistique picturale la plus moderne, le batteur de jazz et artiste peintre Daniel Humair fait l’objet d’une double actualité à l’Opéra  de Lyon , tout d’abord avec une exposition dans le pourtour de l’Amphi  jusqu’au 25 novembre et ce vendredi soir dans la grande salle de l’Opéra  pour une soirée jazz véritablement exceptionnelle regroupant quelques-uns des fidèles compagnons qui l’ont accompagné dans ses 50 ans de carrière configurés en deux trios distincts et un quartet,  plus bien sûr quelques combinaisons surprises dont le jazz a le secret. En deux parties la soirée veut nous convier à de larges « panoramas » de l’univers de Daniel Humair.

Le premier trio de la soirée réunit autour de Daniel Humair le contrebassiste Bruno Chevillon et un Michel Portal en pleine forme qui enchaine à la clarinette basse trois compositions abondamment truffées de citations. Boosté par une rythmique sans égale Michel Portal exploite toutes les possibilités de sa clarinette basse cueillant à froid un Opéra rempli de haut en bas qui manifeste à plusieurs reprises sa satisfaction de vivre de grands instants musicaux. Comme à son habitude Michel Portal sortira ensuite de son étui  son bandonéon pour nous entrainer dans un voyage intérieur plus nostalgique et mélancolique. Le saxophoniste Stéfano Di Battista viendra ensuite rejoindre le trio pour un morceau en quartet ou se mélange délicieusement saxophone alto et clarinette basse  avec de subtils habillages sonores de la rythmique. Michel Portal quitte la scène pour laisser place au deuxième trio de la soirée autour de Stefano Di Battista et bien sûr encore Daniel Humair et Bruno Chevillon. Ici en trois morceaux également on restera dans les univers qu’affectionne Stefano Di Battista pour les musiques de films (ici La panthère rose) et pour Charlie Parker. Le dernier morceau du set verra tour à tour les trois musiciens rivaliser dans de superbes solos à commencer par le grand maitre de la soirée qui résumera en cinq minutes denses son savoir-faire prodigieux derrière une batterie.

La deuxième partie met davantage l’accent sur le lien existant entre l’artiste de la soirée et la peinture, en s’intéressant prioritairement au dernier projet du batteur « Modern Art » et l’album en tirage limitée (livre + CD – Unik Access 2017) réunissant Daniel Humair avec le saxophoniste Vincent Lê Quang et le contrebassiste Stéphane Kerecki. Pour le set de ce soir le trio est exceptionnellement complété par le tromboniste suisse  Samuel Blaser. Ce projet est une invitation à la découverte de grands peintres contemporains (dont pour chacun une œuvre est soigneusement reproduite dans le livret) en s’attachant à mettre en évidence des correspondances et des affinités entre musique et peinture (le titre de la composition étant généralement le nom du peintre). Le set s’ouvre sur Jim Dine (un peintre pop art et une composition de Daniel Humair) suivi de Pierre Alechinsky (le peintre chouchou du président Macron sur une composition de Tony Malaby) et de Bleu Klein pour Yves Klein (de Stéphane Kerecki).D’autres thèmes chers à Daniel Humair viennent s’intercaler dans le set notamment From Time to Time Free (du trio avec Joachim Kühn et JF Jenny-Clark) et les deux mouvements de I.R.A. ou l’apport de Samuel Blaser au trio initial s’impose comme une évidence. Les sept musiciens de la soirée se retrouve sur scène pour un final  relâché et spontané autour des compositions Genève Amalgame (D. Humair) et Mutinerie (M. Portal). En rappel ce sera une improvisation en clin d’œil à François Postaire qui fait valoir ses droits à la retraite et à longtemps fait souffler l’esprit du jazz sur l’Opéra de Lyon tant pour les artistes que pour le public.  

Un franc succès en terme d’affluence et une totale réussite  artistique tant par son ambition musicale que par la générosité des musiciens.

Ont collaboré à cette chronique :

mm
One comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X