(26) DrômeLa Cordonnerie

02/11/2017 – Cosmos Quartet & Foehn Trio à la Cordonnerie de Romans-sur-Isère

C’est avec la nouvelle formule cabaret dans la salle de musiques amplifiées que nous avons découvert la nouvelle saison Jazz à la Cité : lumières chatoyantes et techniques professionnelles et convivialité (buvette et assiette- tapas…) étaient au rendez- vous.

Deux jeunes formations régionales étaient conviées : le COSMOS QUARTET, lauréat du dispositif Jazz en Drôme 2016 et FOEHN TRIO, lauréat de plusieurs tremplins réputés dont le Cosmo Jazz à Chamonix 2016.
Cédric Martin, compositeur et contrebassiste du Cosmos Quartet nous présentait un programme en hommage à Lisbonne « Lisboa« , la ville inspiratrice de nombreux artistes et des compositions de leur album. Ce groupe drômois mérite une écoute attentive car Nicolas Faure (guitare), Cédric Meunier (saxophone) et Gérald Simonet (batterie) possèdent déjà une aisance scénique très convaincante avec un clin d’œil à l’hymne national portugais !

FOEHN TRIO fut une belle révélation pour un auditoire visiblement conquis par la prouesse scénique du trio, les qualités individuelles et la cohésion du groupe.
Christophe Waldner (piano et composition), maitrise parfaitement son projet artistique : insufflant une énergie vitale à des compagnons qui ne demandent pas mieux pour exprimer tout leur talent d’instrumentiste. C’est la montagne qui inspire les compositions du trio : l’Obiou, Face Nord et Neuf couleurs (d’un lac des Hautes Alpes) nous emmènent dans les contrées alpines chères au compositeur. Equilibre du son acoustique et des incursions électriques aux claviers, rondeurs de la contrebasse de Cyril Billot et Kevin Borqué un batteur tout en finesse et bourré d’énergie.
Pili Pili, c’est un piment qui arrange bien la sauce car tout est rythme dans ce morceau.
Deux rappels et nous voilà emballés pour aller écouter le trio à Saint Etienne. Nul doute que ce sera l’une des révélations du Forum européen JAZZ (s) RA avec qui ce concert a été programmé à Romans en avant-première.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X