(26) DrômeLa Cordonnerie

5/12/2017 – NAAGRé à La Cordonnerie de Romans-sur-Isère

Ce concert annonce une formule étonnante fusion de jazz, de musique africaine et d’électronique pour une rencontre des mondes entre la troupe burkinabée « Badema » et le groupe français « Sphax »piloté par le saxophoniste lyonnais Patrice Foudon.

Toutes tentatives de fusion musicale sont risquées car comment inclure des sonorités actuelles issues du jazz aux musiques ancestrales africaines.

Mais Karim Konaté est un maître qui en impose par sa présence à la kora et au djembé mais aussi avec son corps puisque c’est lui qui officiait à la danse ce mardi soir à Romans.

L’autre sorcier de la soirée fut Rodolphe Guillard aux machines qu’il maîtrise bien et qui eut la responsabilité d’aller chercher les Africains sur le terrain de la danse et de la transe.

Nos deux saxophonistes, Patrice Foudon (saxophone ténor et soprano) et Jean-Michel Pirollet (sax baryton et effets), rompus à de telles sorcelleries ne s’en laissèrent pas compter et nous emportèrent dans une ronde musicale ponctuée par Patrick Chastel à la batterie.

Les compositions furent également bien réparties entre nos deux mondes pour finir dans cet océan qui se trouve dans l’autre sans renoncer à soi.

Patrice Foudon avec Larmirémi et Jean-Michel Pirollet pour un AARGH en duo avec Karim Konaté à la danse. Puis un Souvenir pour nous rappeler que nous sommes faits pour vivre ensemble.

Le public plus habitué aux sonorités du jazz fît le voyage sans être déçu par ce concert tout aussi percutant que chaleureux.

La Cordonnerie résonne encore de la transe NAAGRé.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X