(38) IsèreJazz Club de Grenoble

08/02/2018 – Song Tales au Jazz Club De Grenoble

Ce jeudi le Jazz Club De Grenoble accueille « Song Tales » un quintet né d’une rencontre qui peut paraître curieuse entre Gillie Mc Pherson chanteuse/auteure/compositrice irlandaise et Gérard Maimone pianiste/compositeur, éclectique bien connu dans le milieu jazzistique. De cette rencontre improbable est né un quintet avec en plus de nos deux musiciens Fred Roudet à la trompette et au bugle, Jean Cohen au saxophone ténor et au soprano  et Pascal Viossat à la batterie électronique et aux chœurs.

Ce sont les compositions de Gillie Mc Pherson et de Gérard Maimone figurant sur le CD « Song Tales » qui sont au menu de cette soirée devant une salle pleine d’un public attentif .

Le premier set commence par une ballade, un duo piano voix, Toy soldier, la très belle voix de Gillie fige le public dans une attention pleine de chaleur, les accords de Gérard se fondent dans la voix , le public est conquis par ce premier duo.

Avec  The Places I Go, le tempo change radicalement, c’est aux autres musiciens de soutenir le rythme entrainant fait à la main gauche par notre excellent pianiste, la voix de Gillie en saccade est soutenue par le contre chant de la trompette et par la voix de notre batteur qui use de l’octaveur, Jean Cohen nous captive avec un très beau solo de soprano.

Les morceaux se succèdent devant un public conquis qui manifeste son plaisir  par de longs applaudissements.  Nos deux compositeurs ont été puiser dans tous les styles de jazz pour produire une musique pleine d’originalité, chaque morceau est une découverte et nous surprend agréablement.

Il finissent le premier set par Crazy world sur une introduction un peu free des cuivres et du batteur,  le rythme envoutant du piano prend le dessus , la voix de Gillie à la limite du parlé nous entraine dans une ambiance proche de la comédie musicale Cabaret.

Le deuxième set à l’image du premier commence par un duo chant piano qui montre combien est grande la complicité musicale qui maintenant unit nos deux musiciens. Les ballades et les morceaux rythmés se succèdent, chaque instrumentiste a l’occasion de s’exprimer que ce soit Fred Roudet au bugle, Jean Cohen au Ténor ou bien Pascal Viossat à la batterie électronique tous intègrent leurs qualités musicales propres à cet ensemble pour créer une musique pleine de vie. Une mention spéciale à Gillie pour la très belle interprétation qu’elle fit de Looking Over There un thème sur l’esclavage qui toucha profondément le public.

Ce fut ce jeudi une fois de plus une très belle soirée au Jazz Club De Grenoble, devant un très bon public qui vit avec beaucoup d’émotion les concerts que le président du Jazz Club Salvatore Origlio propose et une belle équipe de bénévoles qui s’emploie avec beaucoup de chaleur à faire en sorte que tout soit réussi.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X