Non classé

24/02/2018 – Souvenir de B.G. Sinardt, musicien de Jazz 24 février 2018 (Café des Arts à Grenoble)

Ce soir là au Café des Arts…..

L’ambiance est conviviale. Parmi les bruits feutrés des conversations des convives et celui des fourchettes, une voix s’élève.

Attablée comme dans un Club de Jazz, une femme raconte sa fascination pour un musicien de jazz qu’elle admirait déjà étant enfant : Bego, Bertrand Gordon Sinardt dit Bego

Qui est ce Bego Sinardt ?

Un être fantastique et fantasque, doux et colérique, sûr de lui et timoré, cabotin et enfantin, joueur, aux dires concordants des témoins. Mais aussi un musicien étonnant aux multiples talents, admiré de tous et ayant fait des émules, des années 20 à nos jours.

Qui est ce Bego Sinardt ?

Ce texte écrit par Françoise Vernicci et Denis Poitou est admirablement dit par une jeune comédienne Juliette Savioz, et accompagné par le sympathique quartet « les Hotfour » composé de Catherine Guiguet aux piano et accordéon, Denis Poitou aux saxophone et guitare et d’Eric Bertrand aux guitares, et Ivan Baldet à la contrebasse.

Au fil du récit et des morceaux de musique, la personnalité de Bego se dessine, mais il semble être deux. Tantôt Sydney Bechet, tantôt Django Reinhardt, saxophoniste ? guitariste ? Les deux ou plus encore ?

Avec l’intériorité qui s’impose mais aussi avec partage, les musiciens ont interprété une dizaine de morceaux : de Sydney Bechet : Blues in the air, Premier bal, Waste no tears, A moi d’payer, Petite fleur ; de Django Reihnardt : Swing guitars, Tears, Mélodie au Crépuscule, Troublant boléro,Nuages.

Mais, les pièces du premier ont été arrangées par les Hotfour pour guitare, et celles du deuxième pour saxophone !

De quoi brouiller les pistes….

Qui est ce Bego Sinardt ?

A moins qu’il soit tout simplement « le Jazz » dans toutes ses facettes, universel et pour tous !

Ont collaboré à cette chronique :

X
X