(38) IsèreVoiron Jazz Festival

24/03/2018 – « Chut Oscar ! » à la médiathèque lors du Voiron Jazz Festival

Un quartet de jazz arrive en fanfare du fond de la salle. Il s’agit d’un enterrement à la Nouvelles Orléans. Le sousaphone blanc dépasse toutes les têtes et déjà le public est capté par les musiciens, et par ce grand écran dont les personnages les interpellent.

Mais oui. Sans raté, avec le plus grand naturel, Mamajazz et Oscar le perroquet interpellent le groupe et le public. Une scène augmentée ! Fabuleux !

Mamajazz, qui faisait la sieste, est réveillée en fanfare !  

“Une fanfare dans ma rue ?“
“Chut Oscar !“

Le ton est donné ! C’est que Mamajazz a connu Louis Armstrong, Ella Fitzgerald, Miles Davis…, qu’elle a voyagé de la Nouvelle-Orléans à New York, en passant par le Chicago d’Al Capone.  Elle égrène ses souvenirs,  rappelle les airs de jazz qu’elle a connus : work songs, ragtime, blues…Pascal Mériot, au banjo, sollicite le public; Fred Gardette au sax anime le groupe pour Carolina Shout. Ragtime !  La fête commence et le public est ravi !

Le Grand Sydney Bechet, Louis Armstrong pour qui « What we play is life »… Que de souvenirs ! A partir d’un air connu de tous, Au Clair de la Lune, le quartet fait une démo d’improvisation. Frank Detraz au sousaphone, Erwan Bonnin à la batterie, Pascal toujours au banjo, et Fred au trombone à coulisse cette fois, surprennent et ravissent les spectateurs, jeunes enfants, adolescents, parents, papis et mamies, initiés et profanes.

Count Basie, Duke Ellington, l’invention du gramophone, même le numéro de claquettes ne manque pas. Ella Fitzgerald, la reine du scat, Oscar, un peu effronté mais facétieux continue à mettre son grain de sel : « Mais qu’est-ce donc que le scat ? » Fred scatte brillamment, la guitare l’accompagne, la contrebasse marque le rythme. « Zap to wap… « . On claque des doigts sans hésiter, le public est heureux !

Mamajazz raconte la prohibition, les gangsters ; Oscar a peur ; Chicago et le Sunset Café,… Le trombone est tonitruant.

Les émeutes de 1943, le racisme toujours très présent, la révolte de la communauté noire, l’arrivée de jazz sessions (le bœuf en français) à New York et son fameux Cotton Club interdit aux Noirs.

Le jazz colle à la vie sociale, « What we play is life ». Les joutes musicales amènent la création du be bop. Rien à voir avec le swing ! La guitare, très rapide, est très présente, la batterie conquérante, le sax harmonieux. On évoque « The Bird »,  Charlie Parker, maître du saxophone, puis Django Reinhardt et son Oscar à la guitare, Stéphane Grappelli, violoniste virtuose et pianiste…

Dans les années cinquante, sur la côte ouest des Etats-Unis le jazz West Coast déferle avec Chet Baker. « Il avait une telle classe ! ». Du Brésil, débarque la bossa nova, si romantique, si érotique. Sur une composition très calme du quartet, De ce monde, on découvre le Cool Jazz, la soul des années soixante avec Miles Davis.

Puis, une révolution dans le jazz surgit avec le hard bop en opposition au cool jazz avec Coltrane. C’est l’énergie du blues, la ferveur du gospel, le cœur du jazz qui bat.

On claque des mains, on se balance, en rythme, avec enthousiasme !

Combattre la ségrégation raciale avec Martin Luther King ou les Black Panthers, le jazz crie. Plus d’harmonie ! Une seule règle : être libre, totalement libre ! Le free jazz est né !

Le business de la musique, les expérimentations, les instruments électriques de l’Europe font éclater le jazz-rock avec, encore, Miles Davis.

Et aujourd’hui, en France, apparait un jazz métissé et surprenant. De nombreuses petites percussions viennent compléter les instruments habituels. Une nouvelle composition du groupe, Fantaisie, reçoit les applaudissements fournis et mérités de la salle.

On sort ravis avec plein de musique dans les oreilles, plein de bonheur dans les yeux et un peu de culture en plus. Au revoir, Mamajazz, et Chut Oscar !

 

Retrouvez-les sur chutoscar.com, et invitez-les !

C’était une nouvelle fête proposée par www.voiron-jazz.com

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire
X