(73) SavoieJazz à Val Thorens

12/04/2018 – Da Break dans un restaurant d’altitude de Val Thorens

Un festival se doit de rapprocher la musique des publics. Ici à Val Thorens comme dans nombre de stations de ski ou de destinations de vacances on le trouve aux heures des repas.

Alors aujourd’hui direction le Chalet de Caron , un restaurant d’altitude bien placé au départ de plusieurs télécabines ou télésièges.

Problème : ces lieux ne sont pas conçus pour de l’événementiel en extérieur (avec le vent qui soufflait, inutile d’y penser). Qu’importe, on trouve un espace coincé entre l’entrée et le bar. On installe les musiciens, leurs câbles, leurs machines, leurs retours et le tour est joué. Nous sommes bien d’accord les conditions ne sont pas idoines mais c’est « jazz » !

Les skieurs s’installent dans la grande salle avec leur plateau du « self », les balances commencent. Ça surprend, mais Val Thorens est réputée pour ses animations alors pourquoi pas ?

Les musiciens s’installent : Rémi Kapriélan, batterie ; Pierre Vadon, claviers, synthés ; Nicolas Mondon: guitare, pad ; Bruno « Patchworks » Hovart: basse, compositions enfin et surtout la chanteuse Hawa, la pièce maîtresse de l’ensemble. La troupe est prête et ça peut commencer.

Et le miracle s’installe. « Da Break » est le nouveau nom du groupe d’Hawa (la chanteuse). Le groupe a plusieurs dizaines de concerts dans les pattes et des CD. 

Leur premier album est sorti le 9 février nous l’aurons en live.

L’idée de départ est de rendre hommage à la zique qui a bercé ces musiciens alors qu’ils étaient ados. Nous voilà replongés dans du hip-hop des années 90 revu et corrigé par une bande de musiciens talentueux.

Le groupe déroule son album. C’est groove, roots, ça passe parfois par la case reggae… Les arrangements sont riches utilisant au mieux les synthés et samples de Pierre Vadon, le guitariste Nicolas Mondon se fait percussionniste avec son pad aux sons surprenants. L’ensemble lève les foules.

Da Break est assurément la belle découverte de ce festival. Une chanteuse au groove incarné avec une voix prédestinée pour ce style de musique.

On retrouvera cette formation en after du concert de Kyle Eastwood au Bowling à 23h00.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire
X