(69) RhôneAmphiOpéra

16/05/2018 – Stracho Temelkovski en solo à l’AmphiOpéra

La résidence de Stracho Tremelkovski à l’AmphiOpéra débute ce midi par un solo.

Exercice de haute voltige que ces solos de l’homme orchestre macédonien.

Il s’entoure d’instruments à cordes (viola à dix cordes, basse à six cordes, mandole à dix cordes jouée essentiellement de la seule main gauche pendant que la droite vaquait à d’autres sons), de percussions, de tambours (daf, bendir), de boites d’effets.

La basse pose la ligne mélodique très inspirée du folklore macédonien elle s’enrichit de petites percussions et de quelques notes de mandole. Un peu plus loin Stracho complète son instrumentarium par du beatbox. Il coordonne à merveille pour un résultat ébouriffant.

Après quelques mots d’accueil en Macédonien, ce qui ne manque pas d’inquiéter le public qui se demande s’il va comprendre, Stracho poursuit en excellent Français pour nous décrire son univers et son optimisme.  Les racines balkanes ne sont pas loin.

Que de pratique pour nous offrir ce set exubérant où il exploite ses quatre membres avec une superbe coordination.

Petite surprise avec ce “tango” balkan en neuf temps c’est un peu comme si des musiciens Balkans invitaient des homologues d’Argentine et que tout ce beau monde fusionne les genres.

Comme souvent ce concert de midi fut trop court et suscita juste l’envie d’assister au reste de la résidence.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X
X