(26) DrômeLa Nuit de tous les Jazzs

26/05/2018 – « Tuyaux » à La Nuit de tous les Jazz(s)

Nous y sommes, la quinzième nuit de tous les jazz(s) commence !

Notre marathon musical habituel du printemps est un véritable avant-goût des festivals d’été avant l’heure. Le Train Théâtre nous le concocte avec la collaboration passionnée de Jazz action Valence, Crest Jazz Vocal et Le collectif Zébracorde.

C’est le duo d’Yves Gerbelot aux saxophones et de Michel Mandel aux clarinettes qui ouvre la nuit dans la salle du Train Cinéma. Sans doute pour plus de proximité, ils jouent debout devant les sièges des spectateurs. Cela est tout à fait approprié au mélange de douceur et de sonorités graves du duo qui commence à la clarinette basse et au saxophone baryton. Cette association d’instruments est originale et peu courante, et l’on goûte avec plaisir leur dialogue musical.

Les deux musiciens feront un passage tout aussi atypique en embouchant deux instruments chacun. Deux clarinettes pour le clarinettiste et deux sopranino pour le saxophoniste. Cette fois, ce sont dans les sonorité aiguës que nous emmènent les deux artistes. Ils nous proposent également de nouvelles expérimentations avec des « Haïku musicaux ». Ils tentent en effet de retranscrire en musique ces courts poèmes japonais qui évoquent l’évanescence des choses en quelques vers. C’est à nouveau original et la sensation musicale novatrice nous interpelle.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire
X