(69) RhôneHot ClubLes Nuits de Fourvière

05/06/2018 – Erik Truffaz Quartet aux Nuits de Fourvière

Ce soir encore il fallait une motivation réelle pour tenter l’aventure en plein air, Jazz-Rhone-Alpes.com assume une fois de plus son SAV légendaire et brave les intempéries au risque de contracter une crève d’été redoutable…

Il faut dire que ces soirées commémoratives il convient de les saluer ; magnifique collaboration confraternelle et belle coïncidence qui rassemble le plus ancien jazz club de France célébrant son soixante dixième anniversaire et Erik Truffaz qui lui fait renaître l’espace d’une tournée, son premier grand succès marquant, les presque vingt ans de son disque « Bending New Corners » et les tournées qui ont encadré sa sortie. Sous la haute bienveillance des Nuits de Fourvière et de son directeur Dominique Delorme la rencontre est organisée. Après un cocktail VIP réfugié presqu’au sec sous les tentes du village, les présidents du Hot Club de Lyon, l’ancien et le nouveau disent quelques mots, la passation de pouvoir semble bien se passer, elle se montre, Gérard Vidon sera toujours le bienvenu au côté de Sami Chidiac et de son équipe ambitieuse.

Oui mais voilà que la pluie intense, l’espace de quelques minutes, modifie définitivement le cours de la soirée, là juste avant que les musiciens s’installent, elle trempe littéralement l’auditoire qui tente de se protéger sous les ponchos de fortune… Erik Truffaz n’est pas pour moi un homme de scène, son « remember » du soir me donne raison ; oui nous retrouvons pleinement le disque, oui mais… Vingt ans sont passés il a enregistré une bonne quinzaine d’albums depuis, multiplié les métissages novateurs, collaboré à maints autres projets. Alors pourquoi ? Je suis parfaitement perplexe, aucune émotion ne viendra me toucher même pour ce duo qui aurait pu être tendre lorsqu’enfin Benoit Corboz joue le piano acoustique, l’hygrométrie saturée aura raison des émotions et des sentiments. Une autre fois peut être…

 

Line up : Erik Truffaz: trompette ; Marcello Giuliani: basses ; Marc Erbetta: percussions ; Benoît Corboz: pianos ; voix: Nya

 

 

[NDLR : la soirée s’est poursuivie en mode « after » au Hot Club de Lyon où Truffaz avait fait ses premières armes, notre photographe y était]

Ont collaboré à cette chronique :

X
X