(69) RhôneFestival du Péristyle

180625 – Mohamed Abozekry Trio « Du Nil au Rhône » au Festival du Péristyle

« Du Nil au Rhône »

Nous découvrons ce soir le nouveau projet en trio de Mohamed Abozekry qui joue avec son frère Abdallah Abozekry (la ressemblance est frappante) au saz et le batteur Nicolas Thé.

Le trio sort de studio et se présente pour la première fois devant un public. C’est donc tout frais.

Abdallah entre seul en scène et nous propose un long solo qui nous permet de nous familiariser avec les nombreuses facettes de son instrument qui sonne parfois comme une guitare, parfois comme une mandoline, parfois comme … c’est selon.

 

On efface tout et le trio de retrouve au complet pour Reset première composition d’une longue série de Mohamed.

 

On reste côté Nil durant tout ce set même si la batterie amène des rythmes occidentaux à l’ensemble.

Au second set on découvre un Mohamed Abozekry oudiste (ça on savait) et chanteur (ça c’est nouveau). Une musique très « orientale », chantée en arabe. Une belle voix, claire qui s’accorde à merveille avec les sonorités du oud.

 Et puis le trio reprend ses droits et nous promène à nouveau sur les berges du Nil.

Les habitués du Péristyle trouvent que ça ne fait pas très jazz mais comme il ne s’agit pas d’un festival de jazz ils comprennent et apprécient.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X