Jazz à Vienne ne pouvait pas ne pas inviter ce trio étonnant de jeunes musiciens découvert lors du dernier Quais du Polar à Lyon et qui s’est fait remarquer par la qualité de ses prestations : une mise en place parfaite, des talents individuels certains et une qualité d’interaction exemplaire. Leurs choix de programmation sont également originaux. C’est un assemblage intelligent de standard comme l’adorable reprise en duo voix contrebasse de Misty et de compositions en anglais, Look at the Sunshine mais également en français avec Rose d’Afrique, ce qui est assez rare et surtout réussi pour être signalé. Le trio se permet d’explorer d’autres voies comme cette rêverie slamée en français qui clôt un set bien trop court.

« Equinox Trio » est une fleur nouvelle qui vient d’éclore dans le jardin luxuriant du jazz, son parfum est subtil et ses couleurs pleines de promesses.

Elodie Mam’s: voix, piano ; Nicolas Jacobée: contrebasse ; Elie Gouleme: batterie

[NDlR : Ce n’est surement pas une bonne idée d’organiser un atelier de scratch/dj pour des « kids » à moins de 10 mètres de la scène. Même avec le son au mini ça s’entendait et ça a perturbé les artistes !]

Ont collaboré à cette chronique :

X