(38) IsèreJazz à Vienne

11/07/2018 – Napastak Quintet à Cybèle

Essai transformé.

Après avoir découvert en juin dernier le « Napastak Quintet » lors du festival Jazz à Cours et à Jardins (voir ici la chronique de Christian Ferreboeuf) nous les retrouvons (enfin!) à Cybèle en ouverture de soirée.
La délicate chanteuse Manon Roussillat est escortée par Lucile Courtalin à la contrebasse (qui promène toujours avec elle un imposant fan club), Eddy Tcheurek au piano, Yervand Malazian au sax (auteur du nom saugrenu du groupe) et Pierre Ferrand à la batterie.

Leur set débute par un My favorite things qui met tout le monde d’accord. Manon présente à sa manière chacun des morceaux (Bewicthed, Israel, Sophisticated lady, I hear a rhapsody, Born to be blue, If I should loose you jumelé avec Blue in green, Afro Blue et enfin Sleeping dancer  sleep on de Wayne Shorter standard sur lequel elle a composé des paroles).

Ce jeune quintet déjà très soudé a tenu le nombreux public de Cybèle en haleine jusqu’à la dernière note.

 

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X