Girl’s night.

Ce soir, se sont trois filles, trois trompettistes qui ont décidé d’ouvrir le bal de la jam. Bien sûr Emilie Caumeil fait partie du lot !

Les stagiaires se sont emparés de la scène … ils ne la lâcheront que lorsque Sean Rickman leur demandera de leur prêter, il avaient envie d’en découdre à nouveau avec Anthony Tidd, sa basse à six cordes et ses doigts sur-agiles. Les deux impriment une pulse qui groove sérieux et tous les musiciens aguerris (ou moins) auront à cœur de venir partager quelques chorus. Mention spéciale à Pierre-Antoine Savoyat qui a tenu le piano puis s’est illustré à plusieurs reprises à la trompette et au bugle, de même le jeune tromboniste, Lucas Desroches, stagiaire qui n’a pas hésité à partager avec les deux requins. Eric Prost exultait « Coleman à Mâcon… trop bon », et il  n’a pas laissé sa part…

Jonathan Finlayson (le trompettiste de Coleman) n’a pas hésité lui non plus à se jeter dans le bain pour venir épauler ses potes.

Tout ceci nous a emmené fort loin … et fort tard.

 

What a night !

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire
X