(26) DrômeCrest Jazz Vocal

31/07/2018 – Lorenzo Naccarato Trio au Crest Jazz Vocal

C’est une première ce soir, le festival a donné carte blanche à un ami de longue date, Jean-Michel Leygonie, le directeur du label Laborie Jazz et organisateur du festival « Eclats d’émail » à Limoges (du 15 au 25 novembre 2018).
Il a choisi deux de ses poulains. Et pour commencer le Lorenzo Naccarato Trio. Une formation établie depuis maintenant six ans.

D’après le leader, ce qui caractérise sa musique est la « cinématique », qui s’inspire en particulier du travail du photographe Eadweard Muybridge qui a décomposé le mouvement en photos (cf. ses fameuses vignettes d’un cheval au galop)

Un premier morceau en trio Sismographe nous permet de mesurer la grâce de leur travail. Benjamin Naud aux balais joue tout en subtilité et nous comblera tout au long du set , Adrien Rodriguez caresse sa contrebasse et sort une mailloche de la poche arrière pour donner un aspect légèrement percussif à son jeu.

Le second morceau est un court piano solo : Hymalayan Railway qui nous permet d’apprécier le style du leader, Lorenzo Naccarato.

Style que l’on va continuer à déguster tout au long du set. Une musique harmonieuse, calme, où les respirations sont très présentes.
Un trio tout à fait dans l’air du temps qui nous fait penser parfois à Gogo Penguin en plus compact.

Et l’on apprend que tous les morceaux joués ce soir (à l’exception du dernier) sont une présentation en avant première de leur tout nouvel album « Nova Rupta ».

Le contrebassiste est rivé sur son leader, les informations non-verbales circulent. On sent la musique de l’instant. De subtiles variations par rapport aux morceaux gravés sur CD (disponible exclusivement pour nous heureux chanceux festivaliers à Crest). Le charme du concert.

Final sur Heavy Rotation de leur premier album « Lorenzo Naccarato Trio ».

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X