(38) IsèreJazz à Vienne

06/07/2018 – Le Magic 85 Orchestra à Cybèle

Le Magic 85 est l’émanation en version big band prolifique de l’école de musique Music’85 d’Oullins.
On  avait remarqué cette formation ici-même l’année passée avec un répertoire “latino groove” les revoici avec un répertoire funky-latinos.

Une trentaine de musiciens bien allumés sous la conduite d’un directeur, Sébastien Martinan, qui l’est encore plus, tout heureux de diriger sa troupe avec une baguette de chef (ça le change du tournevis , trop dangereux quand il lui échappait).

Toute cette bande au service de funk music et de la musique qui remue en général.

Du James Brown (Your cheatin’ heart, It’s man’s man’s world, un tantinet cubanisé) du Jaco Pastorius (“il est mort !”), Misirlou de la B.O. de Pulp Fiction, une version muy caliente de Smells Like Teen Spirit de Nirvana qui devient ici Huele a espirito adolescente, Soul sacrifice de Santana, Back on the street again des Tower if power, Me and Mr Jones de Amy Winehouse (“Elle est morte aussi !”), pour finir sur un un Toxic d’après Britney Spearénergisant

Le boss a toujours un bon mot du genre “je suis content d’être là car il n’y a jamais autant de monde aux répétitions et là je découvre comme vous le son que ça donne”

A noter les très belles prestations de Julien Burel le chanteur “maison” et de la petite nouvelle Valentine Marrot sur Me and Mr Jones et Creep.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X
X