(26) DrômeCrest Jazz Vocal

02/08/2018 – Le Bœuf Zébré à Crest

Pas de festival sans « off ».

Même si le site officiel du Crest Jazz Vocal n’en fait pas mention, il existe dans la ville un « off » et plusieurs (à défaut de nombreux) sont les cafés ou galeries qui organisent des concerts en marge du « in ».

L’ex-Verre à Soie dans la rue Archinard a changé de propriétaires cette année et est devenu simplement Soie. Laure et Thierry maintiennent avec fierté la tradition des bœufs des stagiaires chaque soir de 18 à 20h. Les boeufs Zébrés existent depuis huit ans, il serait dommage de s’en priver.

Le principe est simple, le café engage une rythmique et des stagiaires s’inscrivent pour passer successivement. C’est bien organisé et Laure fait l’appel en début de session.

Ce soir nous avons à la  guitare Yanni Balmelle, au clavier Joël Bouquet (par ailleurs accompagnateur au stage), à la contrebasse Marc de Souza, à la batterie Fabrice le Drappier dit « Biffa » et Alexandre Bès qui a délaissé la grand-mère pour le sax. Pas mal pour une section d’accompagnement. Les chanteuses se présentent dans l’ordre de passage, amènent les partitions ou les grilles à chacun des musiciens qui découvrent à ce moment le morceau et vogue la galère, c’est parti pour un standard.

Le public cherche l’ombre et se masse le long du mur nord. Ce sont plusieurs dizaines de personnes qui s’installent progressivement pour encourager les musiciens.

Ce Bœuf Zébré est une initiative sympathique qui participe de l’ambiance générale de la ville pendant la semaine de festival.

 

Ont collaboré à cette chronique :

X
X