(01) Ain

03/08/2018 – Imperial Quartet à Vonnas pour « Jazz en herbe »

« Jazz en Herbe jazze dans la cour de la Mairie à Vonnas »

L’association « Jazz en Herbe » a programmé (pour la partie se déroulant dans L’Ain), dans le cadre de « L’Estival 2018 », Impérial Quartet à Vonnas , ce haut lieu de la gastronomie des pays de l’Ain ou est installé le « Chef » multi étoilé Georges Blanc.

C’est, semble t’il, la première fois que L’Estival organise un concert à Vonnas, donc saluons cette initiative.

Tous les concerts de « L’Estival » sont en accès gratuit, tant ceux programmés en Saône et Loire que ceux dans L’Ain

Ça se déroulait dans la cour de la mairie de Vonnas, c’était un concert écolo puisque acoustique  total donc aucune sono et le son était…excellent

Ils ont quatre musiciens dont deux saxophonistes qui jouent de tous les saxophones,du sax sopranino au sax basse…il ne manquait qu’un seul modèle …

Gérald Chevillon : saxophones basse, ténor, soprano
Damien Sabatier : saxophones baryton, alto, sopranino
Antonin Leymarie : batterie, objets, percussions
Joachim Florent : basse électrique

Impérial Quartet est la réunion de quatre musiciens improvisateurs complices depuis de nombreuses années. Autour d’une rythmique contrebasse / basse électrique-batterie souple, généreuse, solide et toujours en alerte, le groupe s’appuie sur la singularité de l’indéniable connivence qui unit les saxophonistes depuis plus de quinze ans. A eux deux, ils se partagent la famille des saxophones, du basse au sopranino, développant une palette sonore originale et inattendue.

Cette variété de timbres peu commune permet d’explorer, à travers des compositions proposées par l’ensemble des musiciens, de nouveaux territoires musicaux. La recherche d’une matière organique, inspirée aussi bien par les musiques traditionnelles, les musiques de transes que par l’énergie du rock, sert de vivier rythmique aux mélodies aériennes et autres envolées lyriques. La place de l’improvisation est fondamentale dans la musique du quartet.

Impérial Quartet est une formation qui se veut simple dans sa constitution (sans instrument polyphonique) 

Ils jouent un jazz érudit  très moderne et c’est très très bon d’autant que les musicos relèvent de la classe « excellent » voire même « pointure ».

Ça groove fort sur des tempos énergiques mais aussi dans un calme propre à la ballade musicale

Bref ce sont des grands soigneurs d’oreilles qui ne font surtout pas dans le soporifique.

Il faisait, bien que le concert débuta à 20h45, une lourde chaleur  ce qui ne rebuta pas les cent-cinquante personnes (dont une soixantaine des stagiaires de « Jazz en Herbe »)

Nous avons passé une excellente soirée avec le combo « Impérial quartet »

Prochain rendez-vous le 11 aout au Monastère royal de Brou avec – Thomas de Pourquery & Supersonic dans le cadre du Festival « À la Folie…pas du Tout »

C’est beau la vie en jazz dans les pays de L’Ain

Ont collaboré à cette chronique :

X
X