(26) DrômeCrest Jazz Vocal

04/08/2018 – Connie & Blyde au Crest Jazz Vocal

Le jury du trentième concours de jazz vocal du Crest Jazz Vocal a attribué le prix de la Ville de Crest au duo Connie & Blyde qui s’était présenté le premier jour en seconde partie (voir ici).

Ce duo est composé de la chanteuse Caroline Sentis et du violoncelliste Bruno Ducret. Il est donc invité à ouvrir la dernière soirée de cette édition du festival, avant la chanteuse Ayo.

Avant celà, un peu de protocole et le maire remet aux lauréats son prix symbolisé par une sculpture fondue à Crest par les établissements Barthélémy (et aussi le chèque qui va avec). Les deux musiciens sont très émus par la cérémonie et aussi par l’importance du public. Le trac monte.

Arrive le moment où ils doivent entamer leur set. La chanteuse avoue son trac et est fort gentiment encouragée par le public bienveillant. Les deux prennent leur temps afin de gérer le stress. Les musiciens ne sont pas des machines et surtout pas ces deux-là.

Le violoncelle démarre, la voix suit et la magie s’installe. Le duo Connie & Blyde nous offre le même répertoire que sur la scène du concours. Mais ce n’est pas le même concert. La scène est beaucoup plus grande, le public bien plus nombreux. Les paroles des compositions bénéficient d’une assise plus stable. Une reprise en portugais montre toute la connivence qui existe entre les deux musiciens qui se congratulent à la fin du morceau. C’est touchant.

Et puis la peur a disparu et la chanteuse prend possession de ses paroles. Les oiseaux nous embarquent. Mais voilà déjà la fin avec le worksong (capté par l’ethnomusicologue Alan Lomax) I’ll be so glad when the sun goes down. Bruno Ducret donne de la voix et nous épate avec son shouting. L’émotion du premier jour traverse à nouveau le public.

Bien sûr il y aura un rappel, toujours avec Ah les voyages de Barbara qui fait mouche.

Un trop court set (comme toujours) pour (re)découvrir ce bijou proposé par le concours de Crest. En tous cas nous retrouverons avec plaisir ce duo qui nous a comblés par sa fraîcheur, sa spontanéité et la qualité de ses compositions.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X
X