(26) DrômeCrest Jazz Vocal

04/08/2018 – Le stage du Crest Jazz Vocal

Si vous passez par le Cours Joubernon début août, ne soyez pas étonné de voir les fenêtres de l’école Royannez ouvertes. Par contre, vous serez sans doute surpris d’entendre des vocalises, des onomatopées ou scat et de nombreuses gammes vocales, toutes enveloppées de notes de musique. Car si les enfants sont en vacances depuis plusieurs semaines, les stagiaires du festival Crest Jazz Vocal sont retournés en classe !

Cela fait trente ans que les stages ont lieu à Crest. Les stages de musique instrumentale sont antérieurs mais ils se sont spécialisés en jazz vocal en 1991. Et à chaque édition, ce sont environ deux cents stagiaires qui viennent s’initier ou se perfectionner aux techniques de chant auprès de vingt-trois enseignants et accompagnateurs musicaux. Différents styles de chant jazz sont enseignés à différents niveaux de pratique. Les débutants par Adèle Bracco et Jérôme Duvivier, les niveaux intermédiaires par Geneviève Fraselle, Loïs Le Van, Laurence Saltiel, Emmanuelle Trinquesse et David Eskenazy (les deux nouveaux de la bande), et les plus avancés en Master Class par Roger Letson, Laura Littardi et Eduardo Lopez. Sans oublier les stages enfants et adolescents qui permettent aux plus jeunes de s’initier au chant et qui sont assurés par Yasmina Kachouche et sa fille Morgane Moulin.

Après avoir entendu s’échapper de chaque salle de classe des voix de « 7 à 77 ans », de tonalités et de tessitures différentes, souvent accompagnées de notes d’instruments comme le piano, la contrebasse, la batterie, …vous passerez devant la cour de l’école. Là, il est possible que vous perceviez un groupe en train de travailler des exercices de rythmiques en plein air, pendant qu’un autre groupe prend une pause bien méritée et que les applaudissements d’un troisième groupe, encouragent un stagiaire qui se lance dans un exercice d’improvisation.

Les stages participent grandement à la vie du festival. Les deux-cent stagiaires sont présents sur le lieu de travail à l’école depuis 9h00 le matin et jusqu’en milieu d’après-midi. On les croise en ville, souvent reconnaissables au bracelet du festival qu’ils portent autour du poignet et parfois ils portent un tee-shirt du festival. On reconnait les plus anciens stagiaires à leurs collections de tee-shirt des années antérieures ! Ils fréquentent les concerts de la grande scène, ceux du concours que certains stagiaires tenteront plus tard et courent souvent les jams que les bars et les restaurants organisent en ville. Ce qui leur permet de s’exercer devant un public averti et passionné. La vie de stagiaire n’est pas de tout repos mais elle est intensément vécue. Il faut en profiter, cela ne dure qu’une semaine par an et la demande est forte car les inscriptions aux stages sont complètes très rapidement.

Le stage de chorale a pour habitude de se produire depuis quelques éditions sur la grande scène de Soubeyran. Cette année, c’est le jeudi 2 août, avec le Trio Barolo Quintet que les stagiaires participeront à une création. Ce sera sans aucun doute une grande émotion artistique pour eux. Et pour tous les stagiaires, l’émotion associée à la satisfaction d’avoir suivi cette semaine d’apprentissage à lieu ce samedi 4 août pour la restitution des ateliers. Elle est ouverte à tous dans la cour de l’école Royannez à partir de 14h00 et durant toute l’après-midi. Ils auront peut-être un peu d’appréhension, mais beaucoup de plaisir à nous présenter leurs travaux.

Ont collaboré à cette chronique :

X
X