(26) DrômeParfum de Jazz

16/08/2018 – Suzy & Kho au Cloître des Dominicains pour Parfum de Jazz

Encore un groupe qui fait partie de la famille Parfum de jazz.
Les Khoury, Philippe et Frédérique ont formé ce quintet Suzy & Kho pour jouer la musique qui leur fait plaisir.
Philippe est au piano et aux arrangements, Frédérique “Suzy” à la voix.
Robinson le fiston au trombone, bien sûr, -comment pourrait-on s’en passer ?- et parfois aux chœurs.
Bruno Simon a sorti sa récente guitare Giannini, le luthier brésilien dont l’instrument s’inspire librement de la forme des guitares portugaises.
Et le fidèle Christophe Lincontang assure à la “grand-mère”.

Le groupe reprend plusieurs titres, pas forcément des standards mais des morceaux qui mettent en avant la voix de “Suzy” :
The man I love (mais pas la version que l’on connaît)
Moon indigo
In a mellow tone
Un hommage à Michel Legrand.

C’est la fin de la matinée alors Alain Brunet vient faire des présentations, un brin de causette et s’amuse à bâcher l’ami Yves Chamberland l’ancien patron des réputés studios Davout. Il ne manque pas de rappeler l’originalité du programme avec les ladies du jazz.
Le set s’achève avec une reprise de Twisted d’Annie Ross du groupe vocal Lambert Hendricks and Ross. Thème repris par entre autres Jane Monheit, Frédérique a créé paroles en français pour en faire une satire de la psychanalyse. Ce que ne pouvait manquer Alain Brunet qui s’offre un duo avec Frédérique c’est frais et drôle et ça swingue grave.

Ont collaboré à cette chronique :

X
X