(38) Isère

25/09/2018 – Grupo Compay Segundo à La Rampe d’Echirolles

Compay Segundo, cigare à la bouche, l’œil pétillant, panama vissé sur la tête et sourire éclatante, était bien présent ce soir du 25 septembre à La Rampe à ECHIROLLES

Ce grand Monsieur, disparu en 2003, à la voix de ténor, virtuose de l’Armonico (guitare à sept cordes dont il est l’inventeur) au charisme ravageur, a su porter la musique cubaine sur les scènes du monde entier. En effet en 1996, Nick Gold de la maison de disques World Circuit et le guitariste américain Ry Cooder, eurent le projet de ressusciter ces musiciens de années 30, 40 et 50 tombés dans l’oubli et de faire avec eux un disque appelé « Buena vista social club », du nom de la mythique boite de nuit cubaine, et ressuscitèrent par là même ces musiques traditionnelle cubaines. En 1998, le cinéaste Wim Wenders en a réalisé un film, qui, avec le disque, ont beaucoup contribué à forger cette légende bien méritée.

Son fils, le contre bassiste Salvador Repilado, a repris la direction de l’orchestre avec quelques musiciens « historiques » et de nouveaux talents, afin de faire perdurer la légende et les rythmes traditionnels cubains.

Le « Grupo Compay Segundo » composé de neufs musiciens : Salvador Repilado à la contrebasse, Felix Martinez Montero à l’Armonico et chœur, Hugo Garzon Bargallo première voix et maracas, Nilso Arias Fernandez deuxième voix et guitare, Rafael Inciarte Rodriguez chœurs, Haskell Armenteros Pons à la clarinette et chœurs, Rafael Inciarte Cordero à la clarinette basse, Rafeal Fournier Navarro aux percussions et chœurs, et Yoel Matos Rodriguez à la guitare et chœurs, a fait danser le public de la Rampe .

Les boleros, sambas et autres chachachas, se sont succédés mettant le public en ébullition. Quelques titres mythiques ont été repris comme Macusa, Sabroso , et l’inévitable Chan chan devenu un classique de cette musique du soleil.

Mais l’apothéose fut la chanson Guantanamera, qui fit la foule se lever et danser sans contrainte !

Avec cette bonne humeur communicative, le Grupo Compay Segundo continue à faire balancer nos corps sur ces rythmes cubains, qui font tant de bien à nos oreilles et à notre moral !

Ont collaboré à cette chronique :

X