(69) RhôneLe Périscope

26/09/2018 – The Henze Workshop de Stéphane Payen au Périscope

Hans Werner Henze (1926 – 2012) compositeur de musique dite « savante contemporaine » a composé des sérénades pour contrebasse solo dans les années 60. Stéphane Payen a découvert ces morceaux et a souhaité en faire la matière revisitée d’un quartet de jazzmen augmenté d’une contrebasse.

Alors le quintet va nous surprendre tout au long de ce set en interprétant des morceaux tantôt très hermétiques que d’aucun appellent de la musique savante tantôt des thèmes très enlevés ou le jazz reprend le dessus. La trompette et le sax ténor y sont pour beaucoup.

Charlotte Testu, la contrebassiste, a un gros rôle notamment pour les solos et les entames. Virtuose de l’archet elle se joue de toutes les difficultés et crocs en jambe de cette musique difficile. Une première pour cette contrebassiste « classique » spécialisée en musique contemporaine. Jouer avec un quartet de jazz lui faisait un peu peur et elle a tout à fait trouvé à marier les deux syntaxes notamment avec la basse électrique.

L’ensemble est très en place, les dialogues se font au pied à coulisse. Évidemment les cinq musiciens ont les yeux rivés sur leurs partitions et ne les lâchent pas. Musique écrite!

Mais tellement bien jouée. Avec parfois des variations rythmiques hallucinantes, des dissonances au cordeau.

Stéphane Payen reconnaît que l’œuvre est ambitieuse et que chacun s’est mis en danger, mais le résultat est probant.

Un concert rare, la création a été donnée la veille. Il n’y aura pas de disque les ayant-droits de Henze n’ayant autorisé que les arrangements et le live.

Nous avons bien fait d’y être.

Changement de répertoire pour le second set. Cela se passe en quartet sous forme de clin d’œil à Don Cherry et à ses contemporains.

Ont collaboré à cette chronique :

X