(38) IsèreGrenoble-Alpes-Métropole Jazz Festival

16/10/2018 – Les élèves du Conservatoire de Grenoble au Grenoble Alpes Métropole Jazz Festival

Ce mardi, c’est entre midi et 14h que le concert à la salle Stendhal a eu  lieu. Le Jazz Club de Grenoble accueillait les élèves du conservatoire de Grenoble sous la direction de Karim Maurice et de Lionel  Moreau-Flachat.

C’est l’occasion pour tous ces jeunes musiciens de jouer dans une salle de concert devant un public, dans les conditions qu’ils retrouveront dans leurs futures carrières de professionnels.

Ce n’est pas moins de treize musiciens qui vont se succéder dans les deux groupes qui vont jouer sur scène.

Nous avons dans la rythmique du premier groupe au piano Thierry Lechevalier, à la basse Mirado Andriamanjato et à la batterie Ilyes Cheballan. Dans le premier morceau Cold Duck Time un instrumental funky ils ont été rejoints par Léo Boulanger et Romain Amardeil tous deux guitaristes. Dans ce morceau, les deux guitaristes ont pu se montrer à leur avantage, de jolis phrasés avec un bon travail sur les nuances. Dans le deuxième morceau Autumn Leaves c’est Miléna Moutafian qui au chant fait le thème, Léo à la guitare qui est resté sur scène avec la rythmique se lance dans un solo qu’il construit avec la maturité d’un vieux guitariste. Miléna enchaîne sur Night and day à la manière d’Ella Fitzgerald. Puis c’est au tour d’Antoine Angelloz-Nicoud de nous offrir un Fly Me To The Moon qu’il chante avec beaucoup de conviction et d’aisance. Dans ce morceau nos musiciens dont David Debray  et Thierry Lechevalier se sont lancés dans un 8*8 avec le batteur Ilyes  qu’ils ont maîtrisés comme de vieux  jazzmen. Inés Mourhali s’est lancée un défi, interpréter la célèbre chanson de Nougaro A Bout De Souffle tirée de Blue Rondo A La Turc de Dave Brubeck. Belle performance pour une jeune artiste.  Puis elle a enchaîné avec Let’s Stay Together qu’elle a chanté, tout en nuance et émotion.  Le premier groupe clôt sa performance avec Boogie Down un morceau funky chanté par Antoine et soutenu aux chœurs par Inès, Laetitia et Miléna,, ça groove, ça balance, beau morceau de fin pour  le premier groupe.

C’est au tour du deuxième groupe de monter sur scène avec Eymeric Aubineau au piano, Adriani Randretsa à la basse et toujours Ilyes à la batterie.  Ils commencent leur passage par un morceau de Wayne Shorter interprété à la guitare par Joan Petrich, beau son, belle interprétation du thème. Puis c’est au tour de Laetitia Hulewicz de nous interpréter Precious d’Esperanza Spalding, thème difficile à chanter dont elle se sort avec les honneurs, jolie performance. Un bel instrumental suit, A Remark You Made  de Weather Report qu’ils ont mené à bien malgré la difficulté à exécuter ce tempo très lent, beau solo d’Eymeric au clavier. C’est avec Respect chanté par Laetitia en hommage à Aretha Franklin que le concert s’est terminé.

C’est une belle prestation qui a enchanté le public présent que nous ont offert ces élèves du conservatoire, avec toutes ces graines de virtuoses en herbe l’avenir est assuré.  

 

Ont collaboré à cette chronique :

X