(42) LoireRhinoJazz(s)

18/10/2018 – Lisa Urt au RhinoJazz(s)

Lisa Urt pratique la chanson jazzy, formule qu’elle emploie pour parler de son travail quand elle s’adresse au public.

Ce qu’elle présente correspond au titre de l’album qui sert de support au spectacle Frenchy and Jazzy. Ça commence par deux standards en français, Quand tu souris (When You’re Smiling) et C’est un beau jour (It’s a Good Day), la traduction donne tout de suite à ces reprises une apparence très chanson française des années 40/50. L’accompagnement très marqué swing manouche soutient très bien la dimension jazzy du projet, avec trois musiciens connus dans ce style : Marc Pouplin, guitare électrique, Sergiu Brasoevan (Bireli Lagrène, Angelo Debarre), contrebasse, arrangements et compositions et Dimitri Halasz (Tchavolo Schmitt), guitare acoustique et composition. Autant dire que le swing est bien présent et que Lisa Urt évolue sur un tapis de roses.

Elle peut jouer avec les tempos et avec sa large tessiture de voix, comme dans Sometimes I Feel Like a Motherless Child, alternativement voix grave (elle y est plus à l’aise et plus expressive) tempo lent, voix aigüe tempo rapide. Elle joue également avec les langues dans Desafinado ou Agua de Beber.

Au milieu des standards quelques chansons de Lisa Urt, L’Africaine, Mélodie d’amour. Lorsqu’elle se lâche on entend bien toute l’influence qu’ont pu avoir Ella Fitzgerald d’abord et Mahalia Jackson quand ça s’emballe du côté du Gospel.

Le résultat, c’est un concert joyeux et énergique où la chanteuse est heureuse d’être sur scène et de partager ce moment avec nous, les musiciens prennent beaucoup de plaisir à l’aventure et nous le font savoir en prenant des solos de qualité, moyennant quoi le public est à la fête et le concert se termine debout. Que demander de plus ?

Ont collaboré à cette chronique :

X