(26) Drôme26.2

18/11/2018 – Gaël Horellou & Ari Hoenig Quartet au 26.2

Coïncidence, hasard du calendrier ? Toujours est-il qu’il y a un second concert à Chabeuil ce dimanche et pas des moindres puisque le quartet de Gaël Horellou & Ari Hoenig est à l’affiche de ce sympathique club à la campagne. Un club de musiciens pour les musiciens et amateurs avertis. .. avec des lustres à pampilles pour éclairer la salle !

C’est donc avec gourmandise que l’on retrouve nos deux trublions du jazz en compagnie d’Etienne Deconfin au piano et de Viktor Nyberg à la contrebasse.

Attention ! Ne pas confondre, le quartet n’est pas le duo vu au Sirius dimanche dernier. Ici pas d’électro mais des compositions d’Ari ou de Gaël.

Les tempos sont enlevés. Ari Hoenig se réserve des passages très sophistiqués où les temps dansent. Etienne Déconfin n’est pas en reste et dès le premier morceau, Lyric, nous sommes transportés sur des sommets.

Dès son second chorus Gaël est très chaleureusement applaudi, il sourit d’aise comprenant qu’il va passer une belle soirée en compagnie d’un public de connaisseurs, et nous avec pardi !

Et les deux sets se déroulent avec une énergie folle sur la petite scène. Gaël est parfois en transe concentré sur les propositions sophistiquées du batteur, prompt à répondre, et à relancer. Peu de transitions entre les morceaux. Ces musiciens ont tant de chose à nous dire. Quand Ari passe le relais, Viktor ou Etienne le reprennent pour nous emmener ailleurs. J’ai même vu Viktor sourire, c’était furtif mais bien réel !

 

Un des concerts les plus palpitants de ces derniers mois. Je suis certain que la qualité du public a grandement favorisé cela.

Ont collaboré à cette chronique :

X