(01) AinJazz à Fareins

23/11/2018 – Jean-Philippe Scali & Co à Fareins

C’est grave, docteur ?

Oh oui, c’est grave ! Une fois atteint par les sons produits par Jean-Philippe Scali et Glenn Ferris, c’est simple, on ne peut plus s’en passer. Et comment se soigner ? En écoutant, par exemple leur dernier CD, « Low Down », dont ils ont donné un aperçu lors de ce festival de Fareins qui ne cesse de se renouveler et d’enrichir notre oreille. Ces deux pointures, au top, ont en effet choisi deux instruments particulier, le sax baryton et le trombone, pour nous amener à percevoir toute la somptueuse  beauté des sons qui s’apparentent à la nuit : voluptueux, sensuels, ils vous distillent  magnifiquement le groove.

A leur côté, il fallait des « pointures » face à ces deux légendes. Ce fut le cas. La contrebasse frémissait de bonheur sous les mains de son homme, Samuel Hubert, très inspiré, le clavier sous les doigts de Fred Nardin, avec énergie et sensibilité tenait sa partie haut la main, et quant à la batterie de Donald Kontomanou, tout en délicatesse et virtuosité, elle se montrait éblouissante. D’ailleurs, pour ce mariage heureux du trombone et du sax baryton, il fallait une haie d’honneur au firmament et ce fut le cas. D’ailleurs, tous  se montraient sous leur meilleur jour au cours de chorus plébiscités.

Bref, c’était là une formation qu’on peut mettre en tête de notre hit-parade personnel, tant elle est originale, talentueuse, et qu’elle sait partager son plaisir. Un peu d’humour, beaucoup de talent, de l’imagination et de la créativité : voilà qui a motivé un rappel, volontiers accordé, et le public (salle comble) a bien manifesté son bonheur.

 

Les musiciens : Jean-Philippe Scali: sax baryton, Glenn Ferris: trombone ; Fred Nardin: claviers ; Samuel Hubert: contrebasse ; Donald Kontomanou: batterie.

Ont collaboré à cette chronique :

X