(01) AinJazz à Fareins

25/11/2018 – Les big bands du stage à Fareins

Depuis quelques années le festival de Fareins organise un stage de big bands pour les jazzmen en herbe. Cédric Perrot  et Christophe Metra, pédagogues hors pair  en assurent la direction.

Greg Ivanoff et Ghyslain Regard ont encadré les soufflants. Maxime Prebet est venu prêter main forte. Tout un symbole, il n’y a pas si longtemps il faisait partie des jeunes qui poussaient lors des junior jams.

Ce stage “Big Bands” a réuni un effectif suffisant pour créer un big band complet et une formation plus réduite.

On commence avec cette dernière.

Pas de piano, un seul trombone, deux saxophones, une trompette, deux flûtes un vibraphone, une contrebasse et une batterie. C’est suffisant pour proposer un bon son : Little sunflower de Freddie Hubbard réarrangé pour l’occasion par Christophe Métra et s’adapter à l’instrumentarium. Puis on continue avec un peu d’histoire du jazz avec Moten Swing l’indicatif du Benny Moten Orchestra, le big band  qui a révélé Bill “Count” Basie.

Arrive ensuite la seconde formation, un big band complet avec quatre trompettes, cinq saxophones, quatre trombones, un vibraphone, un piano, une guitare, une contrebasse et une batterie soit dix-huit musiciens sans compter leur directeur Christophe Metra. Ça pousse fort !

Le mini-set commence avec un standard des plus classiques, My favorite things,  interprété avec une belle énergie. Suit Lament du tromboniste Jay Jay Johnson (vous savez “celui qui a  insufflé les codes du bebop à son instrument le trombone” ne peut s’empêcher de nous expliquer le prof Cédric dans sa présentation).

Pour finir, on fait la fête avec une reprise de Dizzie, direction “jazz from Cuba” avec  Manteca et Maxime Prebet en invité aux percussions.

En guise de final les deux orchestres se réunissent et font la fanfare à la manière de la Nouvelle Orléans en déambulant dans la salle.

 

Quelle journée !

 

Ont collaboré à cette chronique :

X
X