(01) AinJazz à Fareins

25/11/2018 – We Five Quintet à Fareins

Après avoir accueilli les festivaliers durant trois soirs le quintet We Five c’est à dire la formation française de Jim Rotondi  (trompette et bugle) accompagné de Olivier Truchot “son frère” (sic) au piano, de Brice Berrerd à la contrebasse, de Marc Michel à la batterie (Andrea Michelutti avait d’autres engagements) et de Michael Chéret au sax ténor a les honneurs de la grande scène pour cette dernière journée de la XVIème édition de Jazz à Fareins.

Le set débute avec deux thèmes enlevés tout d’abord Mary Ann de Ray Charles, puis Compassion du vibraphoniste Milt Jackson “c’est important nous dit Jim Rotondi car on a tous besoin de compassion”.

Suit une belle ballade It’s easy to remember (and so hard to forget) du tandem Rodgers & Hart, thème repris par le passé par les plus grands, de Sarah Vaughn à John Coltrane en passant par Dean Martin. Ici avec sa trompette Jim Rotondi nous emmène sur des sommets de soie et de velours, juste à côté le ténor de Cheret n’est pas en reste. Un immense moment de douceur dans ce monde agité.

Le leader est pressé, il a un avion à prendre alors le set est écourté, nous aurons droit à un rappel rapide avec une composition de Jim en hommage au pianiste Harold Mabern, encore une fois ça tricote grave de part et d’autres.

Merci Monsieur Rotondi d’être venu quatre jours à Fareins.

Ont collaboré à cette chronique :

X
X