(69) RhôneLe Périscope

01/12/2018 – Dreisam présente “Up Stream”au Périscope

Sous les deux nuances de blanc des projecteurs, le piano et les claviers attendent les mains de Camille Thouvenot, le saxophone soprano les lèvres et les doigts de Nora Kamm, la batterie les quatre membres de Zaza Desiderio. Sur le piano trône Up stream, le tout nouvel album de Dreisam (voir ici la chronique de Philippe Simonci)venu le présenter aux nombreux Lyonnais présents au Périscope. Chaque chaise ayant trouvé preneur, le bar et le mur du fond accueillent les verticaux.

Le premier set puise exclusivement dans le répertoire du nouvel opus. Leto Oro, A voir, Valse au carré, Dona Nilva, Bien Arrivé et Kouclamou se succèdent, souvent introduits par les claviers, le saxophone alto laissant parfois la place au soprano, mailloches, baguettes, balais, mains nues frappant également fûts et cymbales. Quelques classiques de Dreisam sont toujours là, comme la présentation triangulaire des musiciens entre eux ou la valse des remerciements. Au fil des ans le son de Dreisam a gagné en puissance sans délaisser la grâce naturelle du trio.

Le groupe ouvre et conclut le second set, comme son album, avec Chasse aux papillons et Lazy Lady en rappel. Entre les deux Procissão, For Michel viennent du second album et Realidade et Allein in Belgrad (tout premier morceau du groupe) renvoient au premier. Dans cette seconde partie, la liberté prend plus de place, les soli plus d’espace. Zaza s’offre un solo d’anthologie dans lequel aucun élément de la batterie n’est oublié. Camille joue avec les cordes du piano à l’aide du compact-disc. Le public est même sollicité par Nora pour répondre de la voix aux phrases de l’alto.

Sept années séparent la sortie d’Up Stream des débuts de Dreisam. Des dizaines de concerts ensemble, des projets personnels, des études, des formations, des collaborations diverses ont amené les trois musiciens à un niveau de jeu qui leur permet de se lâcher, de prendre des risques, de se laisser surprendre, de peaufiner le son, de revisiter les arrangements. Ils ont déjà conquis un public qui ne cesse de s’élargir. L’album sortira officiellement au printemps. Ceux qui ont pris le chemin de la rue Delandine l’ont déjà fait dédicacer…

Ont collaboré à cette chronique :

X
X