(26) DrômeJazz dans la ville

09/12/2018 – Spring Trio pour Jazz dans la Ville à Montélimar

 » Jazz dans la Ville », l’association montilienne qui porte haut les couleurs du jazz, poursuit ses après-midi jazz « hivernaux » dans des ambiances toujours plus chaudes. Dimanche 9 décembre, c’est le Spring Trio que la scène montilienne accueillait, pour la dernière prestation jazz de cette année 2018.

Le Spring Trio qui aura apporté une heure trente de bonheur aux spectateurs présents, au cours d’une plongée dans un jazz un peu particulier, issu d’une époque où un certain style, encore un peu balbutiant, commençait à véritablement pointer le bout de son nez. Un style magnifié ensuite, entre autres, par Benny Goodman.

Depuis six ans, le Spring Trio s’est révélé dans ce jazz qui oscille entre le Dixieland et le swing. Un répertoire à la base réservé aux orchestres, mais que Frédéric Vauthier, Hélène Avice et Pascal Mériot ont transposé, à leur sauce, dans des versions duo, trio ou quartet. Si le triangle est, en effet, la figure de proue de l’ensemble, le Spring sait aussi s’exprimer au travers de son « couple » (Frédéric et Pascal) et grandit parfois sous sa forme quartet. Là, selon les moments, Erwann Bonin ou Lionel Grivet viennent donner un peu plus de rythme encore, sur leurs percussions.

Quinze morceaux ont été proposés au public, ce dimanche 9. Si Frédéric Vauthier alterne clarinette et sax, avec une facilité déconcertante, Pascal Mériot jongle, lui, entre guitare et banjo (on peut naître, dans un banjo ?). Et puis, et puis il y a Hélène, Hélène Avice et sa contrebasse, une contrebasse toute petite entre ses mains, et face au talent qu’elle a de la faire chanter.

Trio musical mais aussi trio vocal. Et l’union de leurs voix est bluffante. Fermez les yeux, et vous êtes à La Nouvelle-Orléans, ou à Chicago, où vous voulez mais en tout cas dans un cabaret de jazz. Magique fusion de ces instruments réunis (sax, contrebasse et banjo) et, en plus, des voix qui vont avec.

Spring Trio, c’est une véritable entreprise artistique qui présente un « produit fini » parfaitement construit. Pour ceux qui en douteraient : wwwjazzxtet.org finira de convaincre. Et c’est un pur bonheur de croiser la route d’un ensemble qui valorise ainsi cette musique, le jazz traditionnel, que d’aucuns pourraient qualifier de « vintage ». Grâce à des ensembles comme le Spring Trio, les orchestres New-Orleans ont encore de beaux jours devant eux. D’inspiration New-Orleans, devrait-on dire, car le copier-coller, dans le jazz, ça ne marche vraiment jamais. Outre l’inspiration, l’esprit et l’âme sont toujours là.

On pourra retrouver Frédéric Vauthier le 13 décembre prochain à  » l’Impérial », à Annecy et le lendemain, à La Clusaz, toujours en Haute-Savoie.

Pascal Mériot propose aussi un spectacle  » Chut, Oscar ! », qui réunit quatre musiciens et deux personnages … en pâte à modeler. De l’inédit tout public,  pour ceux qui auraient envie de revisiter l’histoire du Jazz. (à découvrir sur le site www.chutoscar.com)

Quant à Hélène Avice, on pourra la retrouver avec sa formation « Electra Voice » (trois filles et un batteur) le 02 février 2019, à Giers, près de Grenoble.

Ont collaboré à cette chronique :

X