(38) IsèreJazz Club de Grenoble

24/01/2019 – David Linx et le Big Band de Fontaine en hommage à Claude Nougaro au Jazz club de Grenoble

Ce soir encore, le Jazz club de Grenoble rendait hommage à un grand musicien/chanteur de jazz : Claude Nougaro, mort en 2004.

Hommage, ou plutôt : Célébration, comme l’a dit David Linx, son ami de longue date, qui l’évoque avec délicatesse et admiration.

Le Big Band de Fontaine a eu l’idée de créer un projet original d’hommage à Claude Nougaro et, à l’initiative de son directeur Sylvain Charrier, propose à David Linx, chanteur de jazz, d’y collaborer, ce qu’il accepta immédiatement.

Les grenoblois ont déjà eu la chance d’écouter ce concert en mars 2018 à La Source à Fontaine. Cette fois-ci les conditions sont différentes, mais le même plaisir est au rendez-vous.

Les dix sept musiciens et une seule musicienne amateurs, qui composent Le Big Band de Fontaine n’ont d’amateurs que le nom ! Leur compétence, leur dynamisme, leur punch sont transcendés par leur directeur Sylvain Charrier, également arrangeur et vibraphoniste.

Et puis il y a David, ce chanteur/musicien à la voix étonnante, à la tessiture si ample. Souple comme un roseau, il ondule avec les notes qu’il savoure, qu’il gourmande, qu’il cisèle. Il vibre et fait corps avec l’orchestre. Il est un instrument parmi les autres, et quel instrument !

Et la magie opère. On les connaît ces chansons-là mais on ne les reconnaît pas ! Elles ont été réappropriées, réinventées. Avec le talent de chacun, c’est en effet une célébration des chansons du dernier opus de Claude Nougaro : La note bleue, qui nous est offert.

Une petite fille en pleursLe cinémaLes mots (chanté avec Claude Nougaro dans son dernier CD),  Il faut tourner la pageA bout de souffle : ça déménage, ça s’emballe, ça s’adoucit, ça sent le Brésil, ça sent le jazz !

David interprète également la chanson d’Aldo Romano Eau douce dont il a réécrit les paroles en anglais et a invité Marlone More, chanteur ami, pour surfer sur L’amour sorcier. Et quelle surprise lorsque dans une ferme du Poitou, nous avons appris qu’ Un coq aimait une pendule !

Tout l’univers de Claude Nougaro était là, mais aussi celui de David Linx et des musiciens et arrangeurs remarquables du Big band de Fontaine.

Sébastien Pasternak, Nicolas Guillaubey, Calude Gomez, Jean Luc Merle : trompettes et bugles
Odran Pivot, Brune Gallety, Priscilla Saller : saxophones alto, flûtes, clarinettes
Frédéric Minassian : saxophone alto et soprano, clarinette
Denis Vatain : saxophone ténor, flûte
Pierre Mayade : saxophone ténor et soprano, clarinette basse
Vincent Leroy : saxophone baryton, flûte
Sylvain Charrier, Piere Drevet, Thomas Mayade et Philippe Léogé : arrangements
Coriandre Vilain, Olivier Cruz: trombones
Fabien Mille : clavier
Franck Telbian : guitare
Naoufel Klaï : basse
Marc Quercia : batterie

Ont collaboré à cette chronique :

X