(01) AinLa Ferme à Jazz

01/02/2019 – Imprint of Rhythm à La Ferme à Jazz

Imprint of Rhythm : ça déménage !

Après une présentation rapide du programme et de la soirée par le président Jean-Louis Tissot, la soirée s’ouvrait, comme le précisait Laurent Darmon, par “un tour de chauffe”. A vrai dire, ce tour -là devait durer et ça a chauffé toute la soirée… Dès les premières notes, embarquement immédiat pour un voyage au long cours, au cours duquel les “sites” à visiter n’ont pas manqué.

Sur scène, une petite formation, qui a tout d’une grande. Un duo original, piano et batterie, qui a su surprendre et intéresser un public nombreux et prêt à se laisser soigner les oreilles.  Les deux musiciens, multirécidivistes, multi talentueux, ont fait le buzz, avec un premier titre No Respiration le bien nommé et une suite à la hauteur. Voilà un jazz qui vibre, fuse, pulse, foisonne, fusionne, grâce à deux fous habités qui se sont donné à fond.

Quelques surprises ont été offertes : Victor Darmon et son violon ont tenu tête au duo, apportant une élégante vibration et une note de douceur, puis Sylvain Félix et son sax baryton ont rejoint la scène, et apporté un vrai plus. Vraiment, ça été un grand moment. Le sax baryton, joué comme ça, c’est du bonheur à l’état pur… Ces trois-là paraissent fait pour s’entendre et on ne peut qu’espérer qu’ils nous prépareront quelque chose ensemble.

Cela dit, Laurent Darmon au piano, arrangeur, compositeur, chanteur à l’occasion et j’en passe, et Hervé Humbert, batteur virtuose, inspiré, ont su nous mener par des chemins nouveaux, originaux, surprenants, en toute liberté, et croyez-moi, aucune mélancolie n’aurait pu résister à ce déferlement d’une intensité rare.

Les rendez-vous de la Ferme à Jazz : 

  • 9 mars : Transat (soirée irlandaise)
  • 15 mars : Big Band du CRD et ensemble vocal (chœur de femmes )
  • 5 Avril : Odayaka 5tet (Victor Darmon au violon…..il n’est pas impossible que Laurent Darmon vienne pour …….jouer dans le combo de son fils….)

Etc…

Attention, la soirée du 22 mars a été annulée du fait de la dissolution du groupe programmé (Cosmos Quartet)

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X
X