(38) IsèreJazz Club de Grenoble

21/02/2019 – Sonny Troupé Sextet Add 2 – Jazz club de Grenoble

La soirée était particulièrement printanière hier soir à Grenoble, d’une douceur inquiétante pour un mois de février. Mais ce qui n’était pas inquiétant du tout, c’est le soleil et la chaleur qui régnaient ardemment dans le Jazz club avec le Sonny Troupé Sextet Add 2, bien qu’ils n’étaient que cinq !

En marge du jazz, diront certains, la musique de Sonny Trou nous a fait voyager vers les Tropiques, plus précisément vers la Guadeloupe, dont il est originaire, aux sources du Gwo Ka.

En effet Sonny Troupé, fils d’un saxophoniste guadeloupéen, a très jeune appris à jouer du tambour Gwo Ka, instrument qui a donné son nom à la musique traditionnelle caribéenne.

Sonny Troupé, compositeur et batteur exceptionnel, a mis sa culture au service d’une musique ensoleillée empreinte des influences du jazz, de la soul, du funk, et de l’Afrique. Une musique qui redonne ses lettres de noblesse au Gwo Ka en l’associant à d’autres synergies. Le titre de son dernier CD Reflets Denses, en est la traduction, qu’il a d’ailleurs reprise dans la présentation humoristique du concert de ce soir : « Un reflet si dense qu’il en devient une autre réalité…. »

Pour nous accompagner dans cette autre réalité : deux guadeloupéens, Jonathan Jurion, pianiste et Olivier Juste aux tambours Ka ; un mauricien à la basse : Mike Armoogum et un toulousain au saxophone et à la flûte : Thomas Koenig.

Les morceaux interprétés débordent d’énergie, de diversité dans les rythmes parfois rompus ou saccadés. Il arrive qu’une voix récite un texte comme dans Le temps ou que des bruits de la vie antillaise nous parviennent. Olivier fait sortir de ses tambours Ka des sons venus d’ailleurs. Jonathan apporte la grâce avec le son clair que son doigté léger fait émerger du piano. Mike lui, assure, avec sa basse groove. Thomas, c’est la patte jazz, avec son saxo ténor chaud et puissant, et qui apporte avec sa flûte légère une des sonorités essentielles de la musique antillaise.

Équation, Ensemble, Le temps, Evocation, Yo, Balancer, Reflets denses, voilà quelques uns de titres interprétés. Mais ce fut aussi Une fin ?, ballade magnifique toute en douceur au piano et à la flûte.

Le tout avec le sourire éclatant de Sonny, son humour et la sympathique ambiance que ce groupe chaleureux a créé pour le public qui ne s’est même pas fait prier pour chanter en créole !

Ont collaboré à cette chronique :

X