(38) IsèreVoiron Jazz Festival

15/03/2019 – L’Usine à Jazz invite Stefakoa au Voiron Jazz Festival

Il y a foule ! Le concert est complet ! Le big band alpin L’Usine à Jazz, invite Stefakoa, chanteuse grenobloise formée au Gospel.

Bien que de forme classique, une section rythmique (piano, basse, batterie, guitare) enrichie d’un percussionniste, trois sections mélodiques (saxophones, trombones, trompettes), L’Usine à Jazz propose ce soir un répertoire très apprécié du public actuel : de Stevie Wonder à Mickael Jackson, en passant par Earth Wind and Fire, Aretha Franklin et bien d’autres !

Démarrage sur les chapeaux de roue avec Come on, Come Over de Jaco Pastorius, virtuose de la basse électrique. C’est donc tout naturellement que Lilian nous gratifie d’un très beau solo en collaboration avec une rythmique bien fournie.

On accueille Stefakoa sur You make me fell like a Natural Woman, immortalisé par Aretha Franklin. Avec sa voix forte et tendre, il semble que ce morceau ait été fait pour elle. Ça swingue sur On Broadway ! Ses sourires, ses petits pas dansés, les soufflants l’accompagnent en petites touches sur un rythme bien scandé. Un joli solo de trombone par Félicie Gouyer , la seule femme de la formation, est très apprécié du public.

« Un petit Ray Charles ? » La salle s’enthousiasme ! Une très belle voix grave, et ça balance pour Hallelujah ! I Love Her So ! Les sax tanguent en cadence ; Stéphane aux claviers nous fait vibrer. Le band nous fait grimper au paradis !

De profonds murmures, des phrases instrumentales d’abord susurrées éclatent soudain. Stefakoa, le bras tendu vers le ciel, clame Feeling Good, grand succès de Nina Simone.

L’orchestre scande la route ! La voix s’envole… Stefakoa traverse la scène d’un bout à l’autre et danse sur la piste ; Les sax enchaînent les soli enlevés… C’est parti pour la nuit !

En effet, deux sets de cinquante minutes n’ont pas lassés les spectateurs. Ils tapent dans les mains, un groupe chaloupe gaiement sur le côté.

Quand Stevie Wonder est à l’honneur, Stefakoa nous impressionne par l’amplitude de sa voix. Alex, aux percussions, brode les thèmes avec intelligence et leur donne de la couleur.

Sur I Want You Back des Jackson 5, la voix devient enfantine, grimpe, s’évapore. On s’amuse ! On en redemande !

Pour les deux rappels bien nommés, Fantasy et Superstition, le public est debout et se trémousse. Il les applaudit à n’en plus finir…Quelle belle soirée prometteuse en ce début de festival !

 

Stefan Landis et Sébastien Waldner : saxophones altos & sopranos
Laurent Bernard et Thierry Charbit : saxophones ténors
Arnaud Ruffin : saxophone baryton
Christophe Giroud, Dominique Gillet, Olivier Maupas et François Carrel : trompettes
Félicie Gouyer Laurent Nicole, René-Pierre Jullien-Palletier et Eric Ferrier : trombones
Stéphane Plotto : claviers ; Lilian Palomas : basse ; Serge Stella : guitare
Alex Lacono : percussions ; Luc Baïetto : batterie

Cette soirée a été organisée en partenariat avec le Rotary Club de Voiron au profit du voyage à la Nouvelle Orléans du Jules Ferry Brass Band, groupe de jeunes encadré par leurs professeurs. Nous avions suivi leur travail avec plaisir les deux années précédentes lors du Voiron Jazz Festival.

Ont collaboré à cette chronique :

X