(38) IsèreVoiron Jazz Festival

16/03/2019 – EYM Trio à Tullins pour le Voiron Jazz Festival

Un trio peu commun….

Dans une ambiance quasi familiale, dans les locaux de la maison de la musique et de la danse de Tullins, le trio EYM (prononcez « M », ou « aime ») participe de manière inspirée  au Voiron Jazz Festival.

Ces musiciens nous délivrent essentiellement leur dernier album, « Sadhana », sorte de cheminement spirituel en sanscrit. Ils occupent une place à part dans le monde du trio piano-basse-batterie. On ne retrouve pas les rôles traditionnels de chaque instrument. Chez eux chacun prend sa part mélodique. Ils nous offrent un voyage dans leurs compositions  aux accents méditerranéens prononcés, alors que l’on pouvait s’attendre à un périple indien comme le titre pourrait le suggérer.

Bulgarie, Grèce, Turquie, Égypte, Israël, régions de ce continent liquide qu’est la Méditerranée, inspirent leurs accords qui se dédoublent, se déclinent entre rythmes accentués et mélodies syncopées.

Certains phrasés rappellent Shaï Maestro, Avishaï Cohen, les délires de Fazil Say  ou même Renaud Garcia Fons.

EYM, acronyme de Elie, le pianiste virtuose virevoltant, Yann bassiste appliqué et binaire, et Marc auto illuminé de la batterie, forme un groupe où  personne ne domine, tous sont solistes , et donc pas de sideman.

 C’est une tchatche orientale musicale entre compères énergisants qui nous est offerte.

Bangalore, avant dernier-morceau de ce superbe concert, déchaîne les applaudissements nourris et enthousiastes du public enchanté par ces trois globe-trotteurs de la musique. Très reconnus au niveau international, notamment dans le Sud-Est asiatique, ils ne sont, de manière imméritée, pas suffisamment appelés  à exercer leur art en France. Une raison évidente pour acheter leurs albums.

Le public  quitta à regret cette ambiance dépaysante, chaude et amicale.

 

Elie Dufour : piano
Yann Phayphet : basse
Marc Michel : batterie

Ont collaboré à cette chronique :

X