(69) RhôneA Vaulx Jazz

28/03/2019 – King Crimson Projekt à A Vaulx Jazz

Point de jazz ce soir au festival A Vaulx Jazz,
mais un gros kif nostalgique rock progressif, musique emblématique des années 70/80.
Le King Crimson Projekt porté par quatre conservatoires de musique (Saint-Priest,  ENM de Villeurbanne, le Puy en Velay et Vaulx-en-Velin) s’attaque à un répertoire plutôt complexe d’un groupe qui a secoué en son temps le monde rock en l’empêchant de roller en rond.
En effet des pionniers du « prog » comme Robert Fripp -fondateur du groupe King Crimson- introduisaient des harmonies complexes et laissaient de larges espaces instrumentaux.

Voir cette jeunesse s’emparer ce soir avec aplomb d’une partie de  notre de jeunesse au travers de cette musique si caractéristique est un vrai plaisir vertigineux.
Les équipes enseignantes méritent un grand coup de chapeau pour avoir entraîné et encadré avec enthousiasme les élèves dans ce projet très ambitieux et peu fou, loin des chemins habituels bien balisés.

Quatre plateaux se sont succèdés avec une organisation enseignants/élèves différentes. Pour Vaulx-en-Velin, le groupe principal est composé de musiciens expérimentés, des élèves même très jeunes sont invités à intervenir aux violons ou aux percussions.
Au final nous avons eu droit à de très belles versions de Starless et de  21 St Century Schizoid Man.   

 Pour les autres structures musicales, les groupes sont composés de jeunes musiciens et chanteurs d’une vingtaine d’années reprenant à leur compte avec beaucoup d’originalité le répertoire: des guitares électriques, beaucoup d’énergie et de belles voix sans complexe.

L’ensemble de Villeurbanne clôt le concert avec une grande décontraction et un déploiement d’énergie très démonstratif, tout en faisant preuve d’ une belle maîtrise dans la cohésion entre les guitares électriques lourdes et un ensemble de cordes classiques, et une belle créativité. 
Nous avons entendus des morceaux d’albums moins connus comme Discipline et de bons vieux standards du groupe tel In the court of the Crimson King ou Red.  

Ce soir, ce n’était pas le cas mais de nombreux projets de reprises du répertoire du King en jazz existent avec de belle réussites pour certains comme celui du Crimson Jazz Trio et son « King Crimson Sound Book » dans les années 2000, à découvrir pour les amateurs.

Sinon King Crimson, le vrai, passe le 2 juillet aux Nuits de Fournière avec une moyenne d’âge revue légèrement à la hausse,
pour la version jeunes pousses « Projekt » vous avez encore 2 chances le 8 juin au Puy en Velay ou le 15 à Saint-Priest.

 En voilà une musique qui définitivement n’est pas qu’éphémère! 

Coordination:
Romain Gayral à la coordination générale et pour le Conservatoire de Vaulx en Velin
Alwin Eburdery pour le conservatoire de Saint-Priest
Guillaume Fenoy pour l’ENM de Villeurbanne
et Guillaume Fontaine pour Les Ateliers des Arts / CRD du Puy-en-Velay

Ont collaboré à cette chronique :

X