(01) AinLa Ferme à Jazz

17/05/2019 – Romain Baret Quintet à La Ferme à Jazz

A la Ferme à Jazz ; Romain Baret et le cinquième élément !

C’est une formation « gourmande » qui a été accueillie à la Ferme à Jazz, par un public peu nombreux, mais connaisseur. En effet, annoncé comme trio, puis comme quartet, ils étaient en réalité cinq musiciens, tous talentueux et inventifs.

Ce cinquième élément, Guillaume Pluton (trompette), apportait donc un « plus » au sein de ce groupe déjà riche d’un sax ténor (Eric Prost, une valeur sûre), du guitariste-compositeur Romain Baret, d’un contrebassiste (Michel Molines, excellent), et d’un batteur énergique, Sébastien Necca.

Le public a été gratifié de nombreux morceaux tirés du dernier CD du groupe : « L’Essence de l’Horizon ».

Comment les définir ? Jazz, rock, sans doute, mais on notait d’abord de la recherche, un gros travail sur le son, et la technique omniprésente des musiciens. Le morceau Schizophrénie en était l’exemple type, pouvant se lire à deux niveaux. Rappelons que la schizophrénie est une dissociation de la personnalité, associée à des délires, des hallucinations, laissant apparaître un discours parfois incompréhensible voire incohérent…

Le morceau rendait tout à fait bien ces caractéristiques, assez hermétiques tout de même. Il était donc difficile de se laisser aller, d’entrer en communion, ce qui n’enlève rien au talent des musiciens.

Le président Jean-Louis Tissot n’a pas oublié de présenter la suite du programme :

  • 25 mai, soirée avec les Ateliers jazz du DJAMA.
  • 14 juin : Padam Partie
  • 28 juin, clôture de la saison avec « Carte Blanche au C.R.D.

Ont collaboré à cette chronique :

X