(38) IsèreJazz à Barraux

29/05/2019- Blast et Benjamin Flao à Jazz à Barraux

Inspirés dès la première heure par les dessins torturés de « Blast » , le trio s’en approprie le nom ainsi que l’épopée de « vieille carcasse », de l’illustrateur Manu Larcenet. Le premier opus du trio faisait la part belle à l’univers de Larcenet, ce nouvel album : « Drifting », est quant à lui une création à la conjoncture entre les dessins de Benjamin Flao et la musique hypnotique de Blast.

Sur un fond de toile aux allures de conte intergalactique mystérieux, les dessins de Flao se créent et s’animent en direct accompagnés des claviers torturés d’Anne Quillier, des mélodies et des accents de Pierre Horckmans à la clarinette et des effets à suspense de Guillaume Bertrand aux samples et à la batterie. L’univers se dessine en parallèle entre la musique et les illustrations. L’attention est fixée sur les images mais ne peut se défaire de la musique qui les accompagne et leur donne vie au même titre que la main du dessinateur.

Les personnages évoluent au rythme de la musique, les images se rétrécissent comme le coup de pinceau s’accélère. On pourrait parler d’un quatuor tant musiciens et illustrateur jouent la même partition avec les instruments qui leur sont propres. La configuration du groupe dos au public et le peu de lumières que permet la configuration de la salle Vauban force l’auditoire à « écouter ces dessins » : tout comme les notes s’effacent, les dessins se font et se défont au fur et à mesure que l’histoire se joue. La musique se fait expérimentale comme le coup de pinceau et on joue avec les sons comme avec la matière pour prouver au public conquis que l’improvisation n’est pas qu’une affaire de jazz mais aussi de dessin. 

Ont collaboré à cette chronique :

One comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X