(38) IsèreJazz à Vienne

08/07/2019 – Big Band de l’Oisans à Cybèle

Un big band bien funky qui commence son set avec I want you back des Jackson Five puis l’admirable Mercy Mercy Mercy de Joe Zawinul.
Un big band bien fourni avec rien moins que huit trompettes, quatre trombones, un euphonium, une flûte, cinq saxophones, une batteuse, un percussionniste, un clavier, une guitare, une basse et parfois une chanteuse. Ce qui établit l’effectif à vingt cinq musiciens. Tout le monde voulait venir sur la scène de Cybèle.

Arrive ensuite la chanteuse, Jacqueline Guedj, pour deux morceaux du Duke Caravan et Do nothin’til you hear from me. Il y a des accents à la Randy Crawford’s dans cette voix, surprenante et agréable. Elle reprend ensuite un premier titre d’Aretha Franklin, Respect.

Retour à l’instrumental avec Welcome to the jungle de Guns & roses, puis Faith de Stevie Wonder, changement de style avec One more once de Michel Camilo.

Retour de la chanteuse pour On the sunny side of the street puis Think, le second d’Aretha Franklin. Encore de la funk avec Superstition de Stevie Wonder qui a eu le droit aussi à ses deux morceaux.

Final instrumental sur Vehicle (de James M. Peterik / arrangement Ralph Ford).

Luc Baïetto, David Bigre: direction

 

Ont collaboré à cette chronique :

X