FestivalJazz à Vienne

08/07/2019 – Omar Sosa & Yilian Canizares feat. Gustavo Ovalles et Chucho Valdés Quintet « Jazz Bata2 »

Cette soirée cubaine mettait à l’honneur deux pianistes cubains de générations différentes : Omar Sosa (cinquante quatre ans) l’homme qui parle aux étoiles, à la musique teintée de tradition et de spiritualité mais toujours avec un œil vers les nouveaux courants électro et hip- hop et le parrain incontesté du jazz cubain Chucho Valdés (soixante-dix sept ans), fondateur du groupe Irakere au retentissement mondial à la fin des années 70 tout en ayant intégré à son latin jazz les rythmes des batas, les tambours sacrés de la tradition yoruba.

C’est Omar Sosa, en compagnie de sa charmante compatriote la chanteuse et violoniste Ylian Canizares, qui ouvre la soirée autour de leur projet commun Aguas, album dédié à l’eau et en particulier à Oshum, déesse de l’amour et des rivières. Pour la scène ils sont accompagnés de l’étonnant percussionniste vénézuélien Gustavo Ovalles que l’on a pu croiser sur les scènes régionales dans le trio du pianiste Ewerton Oliveira.

Démarré sagement autour du piano truffé d’effets d’Omar Sosa pendant que Gustavo Ovalles récite un poème et que Yilian Canizares lance par intermittence de délicates parties de violon, le concert va connaître une réelle montée en puissance avec le chant de plus en plus présent de Yilian Canizares qui parvient à conjuguer en même temps chant et violon sur le titre Dos Bendiciones. Le public se prend au jeu et n’hésitera pas à donner de la voix sur De La Havana y ostras Nostalgias. Avec les interventions de plus en plus marquées de Gustavo Ovalles sur tout son attirail de percussions (il y a même une fontaine qui fait entendre le bruit de l’eau sur le titre Aguas), le concert gagne encore en intensité. Omar Sosa et Gustavo Ovalles rivalisent d’énergie et de créativité pour permettre à Yilian Canizares de définitivement conquérir le cœur du public, objectif atteint si l’on en croit l’ovation qui salua le dernier morceau et qu’un généreux rappel ne fera que confirmer.

A l’issue du festival, nous ne doutons pas que ce concert restera une bonne surprise et aura marqué très favorablement les spectateurs.

En deuxième partie, le quintet de Chucho Valdes devait relever le double défi de célébrer sa propre musique telle qu’il l’expose dans son dernier album Jazz Bata 2 pour lequel son quintet a été pensé et rendre un hommage au trompettiste Roy Hargrove avec lequel il a collaboré au sein de Crisol en 1997. A ce stade permettons-nous de nous interroger sur la pertinence du projet en regardant juste les line-up très différents même si le trompettiste Terence Blanchard a été convoqué pour incarner Roy Hargrove.

Pendant plus de soixante-dix minutes, cet impeccable quintet avec Yelsy Hereldia (contrebasse) et trois percussionnistes Yaroldy Abreu, Abraham Mansfarrol et Dreiser Durruthy (ce dernier en charge des batas) va enchaîner des compositions de Jazz Bata 2 entrecoupées de belles surprises comme ce tango mis à la sauce cubaine ou encore un émouvant hommage à la musique de Michel Legrand où le piano de Chucho Valdés brille de tous ses éclats.

Il est 23h45 quand Chucho Valdés appelle Terence Blanchard pour la partie tribute to Roy Hargrave. Mon voisin de chaises peste contre l’organisation du concert qui fait intervenir si tard le trompettiste pour lequel il était venu, alors qu’il doit sur le champ quitter le Théâtre Antique pour  avoir son train de retour. Dommage pour mon voisin qui ne profitera pas de l’éclatante trompette de Terence Blanchard capable de se parer de milles nuances le temps d’interpréter trois compositions du Roy Hargrove ‘s Crisol sans que pour autant on retrouve ici toutes les nuances mélodiques permises par une instrumentation plus fournie avec notamment l’apport de la guitare, du trombone et de saxophones.

En résumé : un excellent quintet de Chucho Valdés toujours au mieux de sa forme mais un hommage à Roy Hargrove’s Crisol qu’on aurait souhaité plus proche de l’original.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X