(38) IsèreJazz à Vienne

08/07/2019 – Omri Mor Trio au Club de Minuit

Un des concerts les plus attendus des Clubs de minuit de cette trente neuvième édition de Jazz à Vienne : Omri Mor en trio avec le bassiste Michel Alibo et le batteur Karim Ziad.

Omri Mor entame le concert par une longue introduction toute en puissance retenue.

 

Le trio s’installe, petit round d’observation et puis le volcan se met à bouillonner. Comme la veille le pianiste est connecté au batteur et la joute est lancée. Michel Alibo joue sa partition en surmultipliée également. Un déluge de notes biens structurées s’abat sur le Théâtre de Vienne. On atteint un paroxysme.

Ramel Maya,thème issu de musiques algériennes, du pays de Karim et présent sur le premier album d’Omri Mor « It’s about time ». La parfaite expression de la démarche d’Omri Mor. Passer outre les clivages qui isolent son pays et son peuple. S’affirmer citoyen du monde et échanger avec l’humanité. Avishai Cohen (contrebassiste) son ancien patron l’avait bien repéré, Omri Mor exprime toutes ces voix, celles du Chaâbi alégrien, du rock, de l’arbo-andalou, du jazz. It’s about time* de le faire

Atlas nous ramène encore en terres nord-africaines

 

Et puis cela se calme. Une ballade Jérusalem qui sent bon l’Orient nous laisse reprendre nos esprits. Équilibre plaisant, les trois nous montrent qu’ils peuvent pratiquer un petit jeu aérien.

 

Sur Sica on retrouve le Michel Alibo que l’on attendait, les doigts se dégourdissent et filent sur les quatre cordes. Les trois se stimulent et la tension monte.

On calme le jeu avec un solo en improvisation du pianiste.

Retour des accolytes, retour à une musique de fusion et de partage, retour à une musique d’espoir.

 

*It’s about time : Il est temps

 

Omri Mor: piano ; Michel Alibo: basse ; Karim Ziad: batterie

Ont collaboré à cette chronique :

X