(38) IsèreJazz à Vienne

10/07/2019 -Achille Alvarado Quartet à Cybèle

Je suis arrivé juste après le début du concert (qui a débuté en avance) avant même de voir la scène j’ai été intrigué par le son d’un sax alto très intéressant.
C’était Jean-Salim Charvet, il accompagne le tout aussi jeune trompettiste Achille Alvarado qui a percé cette année à Lyon.
Pour compléter le quartet deux habitués de cette scène Zacharie Leblond à la batterie et Héliodore Perrot à la contrebasse.

Le répertoire alterne : reprises : H and T blues de Thad Jones et compositions comme Mr Jay d’Achille Alvarado
Ensuite on passe à Évidence de Thelonius Monk et là encore Jean Salim fait une forte impression.
On change de registre avec Hesitation une œuvre de jeunesse de Wynton Marsalis (comme nous l’indique Achille “Pour nous les trompettistes, Wynton c’est Dieu”, pas moins).

Pour le final, Alex Terrier prof à l’académie rejoint ses anciens élèves. Tout finit bien.

Ont collaboré à cette chronique :

X