Après de longs instants de concentration et après une sollicitation du public un tantinet impatient, Makaya McCraven démarre son set avec un premier titre de son album Universal Being : Young genius.
Évidemment il n’est pas seul, il est épaulé par quatre musiciens, et ils ne sont pas venus enfiler des perles.
McCraven déroule ses morceaux dont cet étrange trio batterie piano guitare avec un “faux rythme” entêtant. Ce batteur a réalisé un énorme travail sur les rythmes et chaque morceau nous surprend et nous intrigue par son originalité. 
Au cours du concert on apprend que Makaya n’est pas un nouveau venu à Vienne. En effet son père Steve McCraven, batteur également, accompagnait Archie Shepp il y a quinze ans au Théâtre Antique et il fut invité à les rejoindre sur scène. Autant dire qu’il était un peu ému de se retrouver ici avec son groupe.
 
Makaya McCraven: batterie ; Junius Paul : contrebasse ; Matt Gold: guitare ; Greg Spero: claviers ; Irvin Pierce: sax

Ont collaboré à cette chronique :

X