(26) DrômePoët Laval Jazz

19/07/2019 – Yonathan Avishai Trio au Poët-Laval Jazzs Festival

Changement d’ambiance avec ce trio « classique » piano, basse et batterie piloté par le pianiste Yonathan Avishai.
La nuit est tombée, les hirondelles se sont calmées. La cour de la Commanderie devient club de jazz.

Yonathan Avishai débute son concert avec ses récentes compositions : une « chanson du matin », Shir Boker et Lya, deux titres que l’on retrouve dans son dernier album « Joys and Solitudes ».
L’ambiance est feutrée
Suit un premier standard très réarrangé : Just in time.
Puis L’invisible danse du vent, thème qui convient particulièrement à cette scène en plein air couverte par la voûte étoilée où les brises thermiques nous font oublier les Celsius de la journée. Donald Kontomanou nous distille un léger jeu de cymbales qui sied à l’esprit du morceau. Yoni Zelnik est comme à son habitude courbé sur la « grand mère ».

Une autre reprise Django de John Lewis
Place ensuite à une mini-suite When things fall apart, un long morceau très éthéré où les silences sculptent la musique. Une écoute active est suggérée.

Après Dreisam, très energique il  a été compliqué de rentrer dans ce concert où l’on avait le sentiment que piano et contrebasse étaient au service du batteur qui a excellé dans le petit jeu de cymbale et de charleston.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X