(26) DrômePoët Laval Jazz

20/07/2019 -Delta Concept au Poët-Laval Jazzs Festival

La tradition doit parfois être contournée, c’est le cas ce soir au petit théâtre de Poët-Laval qui accueille le plus souvent des formations régionales.
Le trio Delta Concept nous arrive … d’Autriche et avec ces musiciens un jazz très électrique que Roland Corbelin, programmateur du festival, n’hésite pas à qualifier de « post-moderne » voire de « post-jazz », nous lui laissons la paternité de cette proposition.
Effectivement le trio n’est pas venu nous jouer du « traditionnel ».
D’entrée la guitare est trafiquée, avec effets et accessoires dans les cordes, les claviers très synthétisés.

Ce n’est pas 100% innovant, d’autres noms sont passés par là, des Herbie Hancock entre autres.
La guitare est fluide et alerte. Elle se partage les chorus avec les claviers.
L’énergie est dense, parfois très rock.

Les titres joués sont issus de leur album « The future is back », qui vaut le détour :

Goblin
Clouds
et d’autres compositions comme Pont Marie ou Typewriter conspiracy.

Durant tout le set ils ont usé de nombreux effets très bien maîtrisés ce qui amenait à un son riche et puissant.
Du bon jazz rock.

Changement d’ambiance avec In the still of the night, leur seule ballade « on devient trop vieux pour tomber amoureux », si jeunes et déjà désabusés !

Un dernier morceau pour conclure ce sympathique set de découverte : Long time no see, leur plus récente composition.

Yannic Steuerer:guitare, composition ; Lukas Lackner: claviers@comma; composition ; Lan Sticker: batterie

 

Ont collaboré à cette chronique :

X