(26) DrômeCrest Jazz Vocal

01/08/2019 – Or-Sha au Crest Jazz Vocal

Le quintet Or-Sha est donc l’antépénultième candidat du concours. Timothée Bakoglu au clavier, Kévin Haccoun à la basse, Tom Peyton à la batterie, à l’arrière, Lucile Chriqui au chant et Arthur Links à la guitare, à l’avant, s’installent et attaquent une bossa musclée Gettin’ Close. Titre de leur premier EP, le poétique Entre les murs, en français, précède une chanson d’amour humoristique cockney Trouble and Strife. Plus pop, Green et Black Coffee offrent de belles envolées vocales. Plus grave, Seila évoque en français la crise migratoire en Méditerranée. Hot Chocolate parle de la « prostituée révolutionnaire » Grisélidis Réal avant que Jalouse ne conclue le set en mode funky.

Or-Sha, malgré ses talentueuses individualités, peine à donner une cohérence affirmée à l’ensemble. Entre pièces très écrites et moments plus libres et improvisés, le set présente des hauts et des bas, des adhésions et des décrochages de l’auditoire, des hésitations pour les prises de parole… Pour la première fois depuis mardi, l’équilibre sonore n’étant pas à l’avantage du groupe pour ce concert, l’écoute de leurs enregistrements rassure sur leur véritable potentiel. Ah, pas toujours faciles, ces concours en plein air !

Ont collaboré à cette chronique :

X