(26) DrômeCrest Jazz Vocal

01/08/2019 – Thomas Dutronc et les esprits manouches au Crest Jazz Vocal

La foule se bouscule ce soir au Crest Jazz Vocal, debout, assis, loin, devant, les fans de Thomas Dutronc sont au rendez-vous.

Les six musiciens sont acclamés dès leur arrivée sur scène : Thomas Dutronc guitariste, clone de son père avec lunette de soleil et mèche rebelle, Rocky Gresset et Jérôme Ciosi aux guitares, Maxime Zampieri à la batterie, David Chiron à la contrebasse et Pierre Blanchard au violon.

Comme un manouche sans guitare, et le public s’enflamme devant la virtuosité et l’énergie du groupe fidèle au jazz manouche. Des morceaux composés en Corse après des nuits de fêtes, évoquant l’été, la vie, l’amour. On est étonné de la ressemblance de la voix de Thomas Dutronc avec celle du père, les mêmes intonations, la même décontraction. Un bar est d’ailleurs installé sur scène et à tour de rôle les musiciens boivent des canons !

Rocky Gresset, issu d’une famille gitane, figure de l’univers gipsy, fait la démonstration de sa parfaite maîtrise de la guitare, de l’élégance de son phrasé témoignant de sa forte personnalité, dans un solo de guitare puissant et dynamique remarquable.

Remarquable aussi Pierre Blanchard, violoniste, compositeur et arrangeur, à l’énergie débordante, démontrant aussi sa passion du jazz manouche.

Accompagné de sa guitare, Thomas Dutronc, entonne aussi quelques chansons d’amour, et fait venir sur scène toutes les personnes qui veulent danser. La scène se transforme alors en un barnum surréaliste ! L’esprit manouche était présent et surtout une gaieté débordante.

Soirée mémorable assurément !

Ont collaboré à cette chronique :

X